The 20/20 Experience – Justin Timberlake

JUSTIN-TIMBERLAKE-THE-20-20-EXPERIENCE_SOULTONOREILLE

Sorti le 15 mars 2013

Après pas moins de 7 ans d’absence, sur disque du moins, Justin Timberlake revient en force avec The 20/20 Experience. Très attendu pour certains, accueilli avec certains doutes pour d’autres, l’album offre quelque chose de différent  de ce à quoi nous sommes habitués dans ce monde très homogène qu’est la pop d’aujourd’hui, pour le meilleur et pour le pire.

Autant vous avertir tout de suite : les chansons, extrêmement longues pour de la pop commerciale, ne vont jamais en deçà de 4 minutes 30. Justin s’est clairement amusé à mettre des intros lentes (et longues) et des passes un peu expérimentales dans ses chansons pour changer de la pop traditionnelle. Il y a même des brefs moments de gospel, de sons africains ou encore de voix grave affreusement sensuelles, sans oublier que l’album démarre avec un ensemble à cordes grandiose. C’est là que le mot Experience du titre prend tout son sens. Le hic, c’est que la pop expérimentale ne passe pas si bien à la radio. Vous avez sûrement entendu quelques chansons aux chaînes commerciales, pourtant dans un format agréable d’environ 3 minutes. Et vous aimerez probablement mieux vous contenter d’écouter ces versions coupées que les complètes, aussi variées soient-elles. Parfois on a l’impression qu’il y a jusqu’à 3 ou 4 chansons sur une même piste. Point positif : l’album, en soi, s’écoute plutôt bien en trame de fond. Justin Timberlake a ce don d’être langoureux et charmeur dans ses chansons, alors si vous avez le temps de vous laisser charmer par son album qui dure non loin de 80 minutes, pourquoi pas?

Et pour ceux qui veulent le comparer aux précédents, même si plusieurs années (et une carrière au cinéma) séparent ses albums solo, Justin Timberlake restera toujours Justin Timberlake. À vous de voir si ces autres albums vous avaient convaincus, car celui-ci reste dans la même veine. Les fans apprécieront. Et pour les autres qui ne l’aiment que modérément, on peut s’attendre à ce que le prochain album suivant soit plus commercial et donc accessible à toutes les oreilles.

Note : Il existe une version régulière et une «deluxe» de l’album. Par contre, étrangement, la deluxe n’est pas identifiée comme tel et est d’ailleurs la seule version vendue dans certains magasins. Assurez-vous donc, si jamais vous venez à vous procurer l’album, d’avoir la version contenant Bodycount comme dernière chanson. Elle dégage une énergie à ne pas manquer!

Après réécoute

Il y a longtemps que je n’étais pas revenu sur cet album, que j’avais sévèrement critiqué. Une réécoute, dans un autre état d’esprit, m’a fait réaliser que bien que les chansons de cet album ne sont pas faites pour la radio, cela n’enlève rien à leur force, bien au contraire. Les longueurs déplairont à certains, c’est évident, mais tout compte fait, elles apportaient un vent de fraîcheur au monde de la pop. Et The 20/20 Experience Part 2 (paru plus tard la même année) confirme tristement que Justin Timberlake qui essaie de refaire quelque chose de plus commercial, ça ne fonctionne pas.

À écouter : Suit & Tie, Strawberry Bubblegum, Bodycount

6,6/10 > 7,8/10

Par Olivier Dénommée

(Modifié le 4 juin 2016)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s