Incredibad – The Lonely Island

Incredibad-Wallpaper-the-lonely-island-4066725-1600-1200Sorti le 10 février 2009

Le trio comique The Lonely Island a présenté en 2009 un premier album studio, où ils se laissent aller à dire beaucoup de folies sur un ton de rap, mais le groupe a aussi quelques chansons particulièrement accrocheuses qui ont fait le tour du Web pendant des mois à l’aide de vidéoclips viraux. Le premier est, vous vous en souviendrez, Jizz in My Pants.

Les autres chansons virales incluent I’m on a Boat, Boombox, Like a Boss et Dick in a Box (avec nul autre que Justin Timberlake), toutes sont faites en collaboration avec d’autres artistes connus. Donc, difficile d’ignorer l’existence du groupe, mais vous avez le droit de vous demander si quelques chansons comiques sont suffisantes pour vous inciter à vous procurer l’album. Pas de doute, les singles accompagnés d’un clip sont incontournables et si vous ne pouvez plus les blairer, Incredibad n’est probablement pas vous. Cependant, même si vous aimez tout ce qui est passé sur Youtube de Lonely Island, sachez que l’album a encore peu de surprises à offrir. Beaucoup de raps agressifs ne conviendront pas à tout auditoire, sauf ceux qui apprécient le style, avec humour. Heureusement, la plupart de ces pistes sont relativement courtes. Il y a aussi quelques autres chansons intéressantes ou très drôles qui n’ont pas abusivement été présentées sur Internet, donc Sax Man avec Jack Black et Dreamgirl avec Norah Jones. En fait, en fouillant un peu, pratiquement la moitié d’Incredibad a un clip officiel associé.

Incredibad offre quelques interludes entre des chansons, où leur étrange génie créatif se laisse aller. Cela ne réussit pas nécessairement à tout coup, mais l’humour est encore plus subjectif que la musique à critiquer! Mais ce qui est évident, c’est qu’il y a un abus de coups de feu dans tout l’album. Il semble que le trio ait un faible pour les bangs bangs bangs gratuits.

L’autre truc qu’on est forcés de remarquer, c’est que les chansons populaires mettent toujours de l’avant Andy Samberg, laissant à ses deux amis des chansons où ils ont l’air insécures ou inexpressifs (We Like Sportz). Sinon l’album est un grand ramassis de collaborations plus inattendues les unes que les autres. La plus particulière est certainement celle avec Natalie Portman dans Natalie’s Rap.

Si on devait prendre The Lonely Island comme un vrai band, l’album aurait bien peu de valeur à l’exception de ses gros hits cités plus haut. Mais il s’agit plutôt d’humoristes qui ont voulu étendre leur comique à la chanson de la façon la plus facile possible : le rap. L’aide de nombreux artistes aguerris permet de mettre de la chaire autour de l’os, mais admettons-le quand même, si Jizz in My Pants et Dick in a Box n’étaient pas sur l’album, on ne penserait franchement pas à l’écouter.

Après réécoute

Avec du recul, j’ai été très sévère sur le score de cet album. Je maintiens tous mes commentaires sur le fait que sans les grosses chansons virales sur Internet, personne ne serait intéressé à se procurer l’opus, mais je dois reconnaître qu’Incredibad ne manque justement de de ces classiques instantanés qui marquent encore l’imaginaire après toutes ces années.

À écouter : Jizz in My Pants, I’m on a Boat, Dick in a Box

5,3/10 > 6,8

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s