Alaric’s House – Alaric’s House

Alaric's hoyseSorti le 21 décembre 2011

Il y a des moments où on veut juste relaxer sur un peu de musique… Et pour cela, un peu de folk ne ferait pas de mal! Le premier (et encore seul) album d’Alaric’s House, un groupe folk indie de Montréal, pourra peut-être vous intéresser par son style épuré, son énergie bien dosée et son duo de voix qui font parfaitement ensemble. Car oui, il y a de très belles choses qu’on peut découvrir tout près de chez soi.

Le groupe Alaric’s House fait seulement quelques concerts de temps en temps pour se faire connaître, mais le talent du band, très évident sur disque, est probablement sa meilleure carte de visite. Le disque débute avec Alaric, qui semble à lui seul résumer tout ce que le groupe touchera pendant la trentaine de minutes qui suivra. Quelques secondes après la petite intro et quelques notes aux consonances celtiques (Alaric est un nom germanique), on peut entendre les belles voix de Gabriel Lavoie Viau et Catherine-Audrey Lachapelle. À eux s’ajoutent Raphaël Bussières et Matt Démon pour former le band complet. La chanson est aussi agrémentée de cordes pour rendre le tout encore plus folklorique, jusqu’au changement de vitesse, soudainement beaucoup plus énergique. Pour la première chanson, ce n’est déjà pas mal!

Les autres pistes ne sont pas toutes construites comme celles-ci : elles ont toutes leur énergie bien à elles, avec une instrumentation assez simple : des guitares/mandolines, de la percussion légère et des harmonies vocales gars/fille. Les chansons les plus douces sont très belles à écouter et réécouter (Slow Down, City Streets, Laeticia) et les plus actives de l’album restent encore assez modérées et agréables (Lead My Way, Shake It). C’est vraiment le genre de musique qui se jouerait au coin du feu, à condition que le guitariste ait une bonne technique!

Les textes sont tous signés par Gabriel Lavoie Viau, et uniquement en anglais. On peut lui pardonner ce détail, comme les chansons sont bien faites comme elles sont et qu’on n’entend pas un mauvais accent. En fait, il n’est pas évident de trouver quelque chose de négatif à dire sur ce disque, qui n’étanche que partiellement notre soif de bonne musique légère. Espérons que le groupe continue ses efforts de composition et nous reviendra prochainement avec un travail encore plus étoffé et une distribution à plus grande échelle pour l’aider à se faire connaître!

L’album éponyme d’Alaric’s House est disponible sur Bandcamp. Vous pouvez même l’écouter avant de faire l’achat. Cela vaut bien une trentaine de minutes de votre temps!

À écouter : Alaric, City Streets, Shake It

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s