Les Voiles – Granville

Granville-Les-Voiles1Sorti le 19 février 2013

Qu’est-ce que ça donne de mélanger de la musique pop française d’aujourd’hui à un son de bon vieux rock’n’roll? Ça donne Granville et son premier album, Les Voiles. À la première écoute, on se demande si les chansons n’ont pas été enregistrées dans les années 1950, mais non, c’est bien un nouveau band qui ne demande qu’à être découvert. Granville (ville française citée dans la chanson Jersey) fait donc le pari de séduire les oreilles du 21e siècle avec ce son qui date de plus de 60 ans.

Tous les éléments ou presque contribuent à l’illusion : des guitares rythmiques simples mais rythmées, des riffs très rock’n’roll, une chanteuse dotée d’une voix aigüe qui rappelle une autre époque et des paroles assez superficielles (on ne se cachera pas que même dans les années ’50, on ne parlait que d’amour, de la belle vie et d’histoires banales). Donc, finalement, est-ce que Granville veut séduire le jeune auditoire ou nos grands-parents? Difficile à déterminer. Même si écrire de nouvelles chansons avec un vieux son semble un excellent coup, la musique a évolué et on doit donc de nouveau s’habituer à ce style qui était pourtant si populaire à l’époque. Mais une fois que c’est fait, l’ensemble de l’album contient une belle énergie. Le rock’n’roll ne contenait pas trop de slows déprimants et même les chansons plus tristes ont une petite groove qui garde le sourire bien présent. Avec les petits handclaps et les back vocals qu’on entend sur plusieurs chansons comme Jersey et Le Slow, on comprend mieux pourquoi ce style a été autant populaire.

L’album passe finalement assez vite, avec des chansons brèves (pas plus de 4 minutes), et ce qui finit par agacer le plus, c’est peut-être la voix de la chanteuse. Même dans le registre grave, on dirait que sa voix reste toujours aigüe… Outre ce détail, c’est assez facile d’apprécier ce son rétro très réussi. Jersey entre en sérieuse compétition avec n’importe quel hit estival et beaucoup d’autres chansons ne laissent pas leur place non. Par contre, le choix de la chanson Les Voiles pour terminer cet album plein de belle énergie est douteux. La chanson titre est beaucoup plus vaporeuse que tout le reste et il serait facile de se laisser troubler par cette dernière chanson et d’en oublier les meilleures compositions.

Bref, l’album Les Voiles de Granville s’adresse aux éternels nostalgiques qui trouvent que «ça sonnait mieux avant» et les fans de rock’n’roll avec un accent français. Par contre il est peu probablement que le style revienne en force dans les prochaines années, mais ça valait le coup de nous rappeler qu’il existait quelque chose avant Pitbull.

À écouter : Jersey, La Robe Rouge, Crèvecœur

6,8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s