Riot! – Paramore

riot paramoreSorti le 12 juin 2007

Surfant sur le succès de son premier album All We Know is Falling, Paramore poursuit sur sa lancée avec Riot!, où il a pris de l’assurance et de la maturité pour en arriver avec un style légèrement plus agressif.  Des accents de plus en plus punk se mélangent au style pop-rock du band.

Les premières secondes de l’album semblent déjà nous confirmer que le nom Riot! convient bien à l’album. For a Pessimist I’m Pretty Optimistic commence avec énergie ce second opus, suivi du single That’s What You Get. Plus commerciale, la chanson a quand même une très belle groove et ne tombe pas dans le cliché des chansons d’amour. En fait, l’album en général est un compromis réussi entre la rébellion de la jeunesse (n’oubliez pas le titre de l’album) et le succès commercial. Paramore semble avoir ce don de jongler naturellement entre les deux. C’est particulièrement le cas avec Misery Business et Crushcrushcrush, autres singles de l’album. Justement, avec Misery Business, on devine que Hayley Williams, la chanteuse, peut utiliser sa notoriété grandissante pour passer des messages de société.

Justement, les paroles semblent avoir bien maturé. L’expérience du premier album a poussé l’écriture de paroles plus réfléchies. Cela ne fait pas de mal même si la qualité musicale en soi suffit pour nous inciter à embarquer dans le rythme de la musique de Paramore. Riot!, donc, offre évidemments des chansons très énergiques, mais aussi d’autres plus tranquilles, comme When it Rains et We Are Broken, ce qui équilibre plutôt bien les choses.

Sur l’album apparaît la chanson Hallelujah, pourtant une des premières chansons du groupe. Cela fait prendre conscience de la croyance des membres qui remercient tous, dans le livret, Jésus. Par contre, n’appelez jamais Paramore un band de rock chrétien!

Le second album de Paramore a confirmé la popularité du band américain, et c’est bien mérité. Les chansons, même commerciales, ont pratiquement toutes quelque chose à offrir et l’album s’écoute finalement très bien. Le riot n’est pas si désagréable à entendre. En fait, il est pratiquement impossible pour ceux qui ont apprécié All We Know is Falling de ne pas tomber en amour avec Riot!, comme Paramore a très bien évolué entre ces deux albums.

À écouter : That’s What You Get, Hallelujah, Misery Business

8,3/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s