From Gagarin’s Point of View – Esbjörn Svensson Trio

¼àSorti le 1er octobre 1999

Cet album d’Esbjörn Svensson Trio (communément appelé E.S.T.) est celui qui est considéré par beaucoup de fans comme celui qui a vraiment lancé la carrière du groupe de jazz suédois. Cet album, ne contenant que des compositions originales du groupe, propose effectivement quelques petits bijoux qui méritent de rester dans l’imaginaire collectif, et ce, avec un style jazzy mais actuel.

Le groupe, composé d’un pianiste, d’un contrebassiste et d’un batteur, semble limité dans les sonorités à exploiter. Erreur! E.S.T. sait jouer dans plusieurs registres sans sonner pareil d’une piste à l’autre. Jouant de l’instrumental, toute l’émotion est véhiculée à travers la mélodie au piano, souvent très efficace. Esbjörn Svensson, qui a donné son nom au band, sait ce qu’il fait. Cela s’entend très bien sur des pièces plus douces comme Southwest Loner, ou The Chapel. Le groupe a aussi un grand talent pour les compositions plus énergiques, agitées : Dodge the Dodo reste dans la mémoire, avec sa mélodie simple, mais son rythme endiablé. Tous les membres ont une importance énorme

Grand pianiste aux nombreuses influences, Svensson a évidemment le lead dans la plupart des chansons, mais il n’en met jamais trop, ce qui est une bonne chose car un jazz trop lourd en rebute plus d’un. En fait, il a contribué, surtout à partir de cet album, à démocratiser le jazz et le ramener au goût du jour. Quelques solos par-ci par-là, rien d’extrême. Vraiment, un jazz très accessible que tous pourront apprécier, ou au moins écouter en musique de fond dans un cocktail sans être perturbé.

Les compositions les plus «jazz» sont Dating, The Return of Mohammed, Cornette et Definition of a Dog. Et meme ces pistes s’écoutent beaucoup mieux que bien des styles de jazz. Elles rappellent quand même les racines d’E.S.T., même si le groupe prend une tangente vraiment différente par la suite. Le reste de cet album est plutôt un hybride entre des mélodies plus pop et le côté trio jazz, qui offre des résultats généralement assez convaincants. Évidemment, ce n’est pas parfait puisque le groupe continuera à peaufiner son style par la suite, mais l’album From Gagarin’s Point of View est une très belle intro à ce qu’on connaît comme E.S.T..

À écouter : Dodge the Dodo, From Gagarin’s Point of View, Subway

7,8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s