Le monde tourne fort – Vincent Vallières

Vincent Vallières - Le Monde Tourne Fort-FrontSorti le 1er août 2009

De loin l’album de Vincent Vallières qui a le plus passé à la radio, Le monde tourne fort contient certaines des plus belles et des plus solides compositions de l’auteur-compositeur-interprète. Les titres Le monde tourne fort, Entre partout et nulle part et, surtout, On va s’aimer encore, ont joué amplement au fil des années suivant la parution de ce 5e album de l’artiste.

Si Vincent Vallières avait déjà une certaine notoriété avant la parution de l’album, cela a été une véritable consécration comme compositeur chouchou du Québec. Et avec raison, puisque les compositions y sont fortes autant musicalement que dans les paroles. Vallières a véritablement un don pour imager ses textes.

Très acoustique comme album, la guitare y est en premier-plan, après la voix, bien entendu. Les percussions, généralement très simples et discrètes, appuient l’ambiance mais le chanteur a le talent à lui seul pour faire lever ses chansons sans aide. Des textes tantôt touchants ou introspectifs (On va s’aimer encore, L’espace qui reste, L’école est finie), tantôt légers et humoristiques (Le temps est long, Époque d’opinions, Février) rappellent que rien n’est hors des limites du Sherbrookois d’origine.

Revenons quelques instants sur son grand succès On va s’aimer encore. Le classique des chansons d’amour, exponentiellement plus touchant. Cette chanson seule justifierait l’envie de se procurer l’album, mais en plus la quasi-totalité des autres chansons sont aussi bonnes (mais impossible d’atteindre ce niveau de tendresse). C’est assurément sa meilleure composition en carrière et il faut s’attendre que tout autre album dans le futur soit comparé à Le monde tourne fort et que toute nouvelle chanson d’amour soit comparée à On va s’aimer encore. C’est une fatalité pour Vallières, mais pas de doute qu’il est prêt à relever le défi.

Considéré par plusieurs comme artiste folk québécois par excellence, le chanteur roule depuis pas moins de 4 ans avec cet album, et personne ne semble s’en lasser. Assurément un bijou de la musique francophone, il est touchant de simplicité sans avoir sacrifié la qualité. Vraiment un coup de maître.

À écouter : L’espace qui reste, On va s’aimer encore, L’espace et le temps

9,1/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s