Dark Eyes – Half Moon Run

half-moon-runSorti le 3 avril 2012

Le band montréalais Half Moon Run ne cesse de gagner en popularité depuis la sortie de son premier album. Les tournées de spectacles se multiplient partout à travers le monde. Le groupe, offrant un style indie-rock minimaliste (il n’y a que trois musiciens dans le band) sans sacrifier la musicalité. Dark Eyes nous initie donc au style doux mais accrocheur d’Half Moon Run et nous incite à en entendre plus dès les premières secondes.

L’album commence immédiatement avec son grand hit, Full Circle. Très vocal, tout le monde participe aux back vocals, et lors de temps morts, on touche à d’autres instruments. Le clip de Full Circle montre bien que les membres sont toujours occupés. Le batteur, par exemple, joue du drum d’une main, et du synthétiseur de l’autre. Lorsqu’il n’y a plus de ligne de guitare, les musiciens ajoutent alors quelques percussions. Très impressionnant à regarder, et surtout très efficace à entendre.

Les autres chansons, même si elles ne sont pas aussi connues, sont du même gabarit. Par exemple,  Call Me in the Afternoon est plus actif vocalement et la musique sert principalement à transporter une ambiance. Beaucoup de réverbération dans cette chanson pendant les montées. C’est ce qui nous marque dans cette chanson; on passe en quelques secondes d’une musique très simple, peu chargée, à quelque chose de très lourd, bruyant et agité… mais ce sont pourtant les mêmes instrumentistes qui sont à l’œuvre! Ces étoiles montantes du indie maîtrisent déjà les changements d’énergie et l’exploitent bien dans leurs chansons telles que She Wants to Know, Judgement, Drug You ou Nerve. D’autres chansons se font plus aériennes, comme No More Losing the War et Fire Escape, mais le groupe s’y prend très bien pour créer l’ambiance.

Il y a, à certains moments, le chanteur principal qui ne peut s’empêcher de pousser des notes beaucoup plus aigües soudainement. Cela n’a rien de surprenant pour du indie d’oser un peu de temps en temps, mais on préfère quand sa voix reste dans un registre plus confortable et mélodique. La musique, quant à elle, ne devient jamais trop intense pour que ça en devienne désagréable. L’album Dark Eyes s’écoute et se réécoute très bien et on peut se vanter que ce band qui a déjà une carrière florissante à l’international vient d’ici. Un band à suivre assidument dans le futur.

À écouter : Full Circle, Call Me in the Afternoon, Nerve

8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s