Steal the Light – The Cat Empire

Cat empire Steal the lightSorti le 17 mai 2013

Le 6e album studio du band australien The Cat Empire ne surprend guère plus que les précédents, qui ont déjà dévoilé les couleurs plus que variées du groupe, où se chevauchent pop, rock, reggae, jazz et musique latine. Plein d’assurance 10 ans après leur premier album, les membres ont proposé un produit très chargé musicalement et en émotions. Une seule écoute ne suffit pas pour la découvrir adéquatement.

Steal the Light commence avec le single Brighter Than Gold, ce qui laisse croire à un album plus rythmique, mais on se rend vite compte qu’on a droit à quelque chose de très éclectique une fois de plus. Une chose est sure, il ne manque pas de cuivres dans l’album, qui apportent chaque fois une ambiance tantôt jazzy, tantôt latine. La chanson titre qui vient peu après, Steal the Light, offre une très belle performance du chanteur Felix Riebl et de tout le reste du band. Une autre des plus belles chansons est Still Young, également chantée par Riebl. L’autre chanteur, Harry James Angus, plus aigu et plus technique, se fait entendre sur les chansons moins pop de l’album, mais cela ne nous empêche pas d’apprécier cette dualité de chanteurs qui se complètent et permettent au groupe de ne pas tout à fait tomber dans la musique commerciale, comme il est facile de faire après plusieurs albums et qu’on commence à connaître du succès.

Donc, deux univers se côtoient au niveau du chant, comme on en a eu l’habitude dans les précédents albums. D’un côté, des chansons entraînantes, chargées mais faciles à écouter. De l’autres, on s’amuse musicalement (et vocalement), on expérimente et on ose un petit peu plus. Cela offre de beaux résultats et on se surprend à chaque fois qu’on se rappelle que le groupe vient de Melbourne et non de Rio.

L’album Steal the Light est presque énergique du début à la fin et ça se prend très bien l’été. Il y a quand même quelques exceptions! Pensons à Open Up Your Face, qui clashe avec tout le reste par sa modération du début à la fin. Et il y a surtout la toute dernière chanson, All Night Loud. Une fleur que le band semble faire à tous ses fans, sur un ton de ballade au piano. Mais The Cat Empire ne peut pas clore un album sur ce ton, ne vous en faites pas!

Le groupe australien a sensiblement atteint son sommet avec ce 6e album, qui s’écoute très bien encore et encore. Les chansons moins pop prendront peut-être quelques écoutes pour être appréciées pleinement, mais l’album sent l’été et ça fait du bien d’avoir quelque chose de plus ensoleillé face à la pop trop bonbon et aux chansons d’amour sans saveur. Un album à essayer au moins une fois.

À écouter : Steal the Light, Still Young, All Night Loud

8,1/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s