18 Months – Calvin Harris

Calvin-Harris-18-MonthsSorti le 26 octobre 2012

Le DJ écossais Calvin Harris a frappe très, très fort en nous présentant 18 Months, son troisième album studio dont pas moins de la moitié des chansons sont des singles à succès quelque part dans le monde. Ici, nous avons abondamment eu droit à Feel So Close et à Sweet Nothing. Si le nom de l’artiste n’excitait personne il y a encore un an, cette fois il a établi sa notoriété au même titre que David Guetta ou encore Pitbull, en offrant beaucoup de collaborations et des chansons électroniques mais en gardant une touche pop. Il possède maintenant la recette du succès.

L’album au complet dure près d’une cinquantaine de minutes, en 15 pistes. On connait maintenant Calvin Harris pour ses chansons à succès, mais en tant que DJ, il ne se donne pas le choix de faire un peu de beat. Les amateurs du style vont bouger un peu ou au moins taper du pied sur ces pistes qui rappellent l’ambiance des clubs. Pensons immédiatement à Bounce et son introduction, Green Valley. Il nous donne aussi quelques interludes très funky, comme School. Ces morceaux, souvent méconnus, sont ceux qui représentent probablement le mieux l’esprit DJ de l’artiste et c’est pourquoi il ne se donne pas le droit de les enlever complètement pour faire de 18 Months seulement une compilations de succès radio comme on en voit souvent de nos jours.

Si vous vous intéressez à cet album, c’est fort probablement pour les chansons qu’il contient. Feel So Close, chantée par Calvin Harris lui-même, est le parfait exemple du mélange bien dosé entre la pop à la Guetta et les sons électroniques, qui se révèlent être d’une grande qualité et d’une efficacité encore plus impressionnante. Ce genre de chansons est déjà prêt à se faire écouter dans les discothèques.

Certains rythmes ou mélodies sont aussi relativement familiers (We Found Love, notamment), ce qui nous rappelle que le DJ utilise aussi le vieux truc dont Pitbull abuse de prendre des chansons connues et de les reprendre à une sauce différente pour se l’approprier. Enfin, c’est au moins plus subtil dans ce cas.

Avec le nombre impressionnants de collaborations sur l’album, difficile de dire quelles chansons écouter en priorité. En fait, c’est vraiment une question de goût personnel, et peut-être de culture. Par exemple, I Need Your Love avec Ellie Goulding est une des très bonnes chansons de l’album, mais elle est passée inaperçue sur nos radios, alors que d’autres pays l’ont fait jouer a outrance.

Bref, dans son genre, Calvin Harris a offert du sacré beau travail sur son troisième album. Puissant et varié, pop mais pas trop bonbon, électro mais pas trop longtemps, il nous offre ici un compromis entre les compilations radio et la musique de club, de quoi toucher un large public. C’est très bien joué, donnons-lui ça.

À écouter : Feel So Close, I Need Your Love, Sweet Nothing

8,2/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s