Recreation Eve – Exist†trace

ecreationeveSorti le 19 novembre 2008

Exist†trace est un groupe bien particulier. Basé à Tokyo, il est composé uniquement de filles qui s’habillent comme les gars qui s’habillent eux-mêmes en filles. Bref, elles ont juste l’air féminines, mais avec le mouvement Visual Kei (des artistes androgynes, souvent des hommes qui s’habillent et ressemblent beaucoup à des femmes), on a tendance à se méfier! Surtout qu’en écoutant le son de leur premier album, Recreation Eve, leur musique métal très solide ne laisse pas supposer que ce sont des femmes frêles qui jouent! Il y a au moins la voix qui confirme qu’on a affaire à un groupe de demoiselles.

Après cette mise en contexte, regardons enfin les attraits de ce premier album : il commence très solidement avec des chansons agressives et rythmées. On n’a pas affaire à un petit band amateur, ce sont des professionnelles qui ont une bonne technique musicale. Des riffs simples mais efficaces, voire puissants par moment et une section rythmique impeccable font un très bon travail sur la majorité des chansons.

Avec Hai no Yuki, on a droit à une chanson beaucoup plus douce, plus émotive musicalement, avec un petit solo de guitare bien senti à l’approche de la fin. Cela nous montre qu’Exist†trace sait varier les intensités, même s’il semble que l’ajout du grunt à la toute fin de cette belle chanson soit de trop. Cette voix, populaire dans certains groupes de black métal, ne se prête peut-être pas si bien au style qu’emprunte Exist†trace, qui s’approche plus du heavy métal plus traditionnel avec quelques accents thrash que des sous-genres extrêmes. Il y a aussi un peu de sons à tendance symphonique dans certains chansons. Lorsque qu’elle est claire, la voix de la chanteuse a quelque chose d’envoutant, même si elle tient généralement ses mélodies dans un registre relativement confortable.

Bref, Recreation Eve est un album intéressant, pour un premier album de métal japonais féminin. Le groupe a déjà une bonne technique instrumentale et les chansons rentrent au poste sans être trop agressives, sauf quand on se met à gueuler. Le groupe devrait garder le grunt pour des occasions très spéciales, étant donné que le style qu’il semble avoir choisi est moins approprié pour cette technique vocale. Pour le reste, il suffit de peaufiner ce qui a déjà été entamé.

À écouter : Lilin, Hai no Yuki, Re-Prologue

6,3/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s