Voice of Wilderness – Korpiklaani

cd_korpiklaani_voiceSorti le 24 janvier 2005

Un an seulement après Spirit of the Forest, Korpiklaani récidive en présentant Voice of Wilderness, où le groupe prend enfin un virage clairement plus métal. Les éléments folkloriques restent encore bien présents, autant dans l’instrumentation (violon, flûte et accordéon sont au rendez-vous plus que jamais) que dans les mélodies, dansantes et souvent festives. Et, bien sûr, les thématiques alcoolisées sont aussi de nouveau de la partie avec Beer Beer.

Le son de l’album est encore un peu cacane (on se perd parfois dans les riffs de guitare), et quelqu’un semble avoir abusé du reverb par moment. Mais outre ces détails techniques, on sent que Korpiklaani a trouvé sa voie. L’équilibre parfait métal-folklore semble atteint dans la mesure où plusieurs bands considérés folk-métal «noient» presque les rares éléments folkloriques dans un torrent de musique lourde et violente. Korpiklaani se fait plus léger même si les riffs ne le sont guère. La recette du band est efficace. Par exemple, prenons la première chanson, Cottages & Saunas : on commence avec une intro folklorique, très simple et traditionnelle, puis boom, le gros métal embarque, tout en gardant un peu des sons des instruments traditionnels aux moments clés. C’est simple mais le folk reste toujours en évidence.

Si plusieurs chansons sont très énergiques et joyeuses, on a aussi droit à de la musique lente et extrêmement lourde, où la mélancolie est à l’honneur. Heureusement ou malheureusement, ces bouts ne durent généralement pas très longtemps, pour faire place aux rythmes dansants qui tatoueront un sourire sur le visage de tous les amateurs du style folk-métal. Presque toutes les pistes contiennent des paroles, mais on a aussi droit à des morceaux instrumentaux. Dans le cas de Ryyppäjäiset (non, mon chat n’a pas pilé sur le clavier) par exemple, la musique parle pour elle-même et c’est tout aussi efficace que toutes les chansons avec la voix rauque du chanteur.

L’album est donc beaucoup plus intéressant que le précédent titre offert par le groupe. Il semble que son dosage métal vs folk soit maintenant mieux défini et il ne lui reste qu’à travailler le son en studio. Le style choisi semble moins bien convenir au son garage que d’autres styles de musique.

À écouter : Journey Man, Pine Woods, Beer Beer

6,9/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s