Battle Metal – Turisas

turisas battle metalSorti le 26 juillet 2004

Lorsqu’on mélange de la musique folk-métal scandinave avec un esprit viking, ça peut donner des résultats inattendus – et fort appréciés. Turisas est rapidement devenu un des principaux groupes de viking métal avec son premier album Battle Metal, offrant de la musique puissante et épique (avec beaucoup de cuivres) et une voix venant des entrailles. Le mélange semble avoir porté fruit pour le groupe finlandais.

La découverte de l’album est très efficace. La première piste, Victoriae & Triumphi Dominus, fait office d’intro épique à tout ce qui suit. Une pièce où on ne peut se douter que l’on a affaire à un band métal puisque les percussions ne font qu’accentuer les trompettes et les choeurs. Après cette montée d’une minute et demi, on nous lance As Torches Rise à la figure. Plus de doute possible, Turisas est bien un band métal. Il conserve pourtant très bien cette énergie quasi-symphonique avec les sons de cuivres et de violons qui accompagnent fréquemment les instruments plus agressifs de toute bonne formation métal. Et chaque chanson qui suit demeure dans cette tendance.

En fait, Turisas a en quelque sorte créé un sous-genre de métal. Son style de viking métal est considéré comme aussi très power métal (musicalement du moins). Certains parlent de la naissance d’une fusion des deux genres, baptisée «battle métal», clin d’œil au titre de l’album et d’une des chansons les plus épiques composées par ce groupe. Justement, la chanson Battle Metal rentre au poste, combinant la puissance à des chœurs omniprésents qui donnent l’impression qu’on est au milieu d’une bataille au Valhalla.

The Land of Hope and Glory, ainsi que quelques autres titres, ramènent un côté un peu plus folk à la musique du band, mettant en vedettes les violons et les mélodies vocales joyeuses, presque de beuverie. D’autres, comme The Messenger, incitent carrément au combat lors de spectacles. Lorsqu’on arrive à One More, on découvre un autre niveaux aux chansons à boire. Turisas sait créer des énergies bien spécifiques pour chaque chanson et les transmettre à ceux qui veulent bien écouter. Une des chansons les plus épiques que l’album nous offre est Midnight Sunrise, une très longue chanson où les chœurs et la voix féminine sont mis de l’avant plus que jamais avec une musique qui crée une énergie indescriptible.

Puis la chanson Rex Regi Rebellis vers la fin de l’album a même besoin d’une introduction (Prologue for R.R.R.) de 3 minutes pour mettre dans l’ambiance de ce gros morceau. Alors on s’attend à quelque chose de très solide. Et on a effectivement affaire à une très belle chanson, où les trompettes se laissent aller dans une ambiance de marche guerrière qui semble momentanément suivie par un troubadour qui essaie de changer les idées du groupe. Finalement, la dernière piste, Katuman Kaiku, fait office de fermeture très paisible à cet opus. Il fallait bien que cette énergie retombe d’une manière ou d’une autre!

Normalement, je n’aime pas du tout les chanteurs qui s’adonnent au grunt et au growl sur une base trop régulière. Mais dans le cas de Turisas et de son album Battle Metal, il semble que même la voix du chanteur ne fait qu’accentuer l’ambiance épique créée à travers la totalité de l’album. Surtout qu’en show, les membres sont tous couverts haillons de fourrures tachés de rouge tout partout. Il est soudainement plus facile de pardonner une voix moins mélodique à des barbares scandinaves!

Pour un premier album, Turisas frappe très fort. Il a un style efficace qui fait du bien aux oreilles des amateurs de ce genre. Petite parenthèse, si vous avez joué au jeu Valkyrie Profile sur PlayStation et aimé la musique, peut-être que Turisas vous rappellera de bons souvenirs, puisqu’il semble y avoir des similitudes dans la progression musicale. Fin de la parenthèse.

Pourtant, puisqu’il faut aussi trouver des défauts, on dirait qu’il se mélange beaucoup dans les diverses variations de style, parfois dans une même chanson (certaines passes plus douces, par exemple de flûte, au milieu d’une chanson très énergie et chargée musicalement peut briser l’ambiance instaurée, par exemple). Le band s’étend beaucoup entre le folk, le power et le viking métal, et pourrait préciser ce mélange de styles qui lui est propre. Ce n’est pas grand-chose, évidemment, mais si le groupe fait bien cela, rien ne pourra l’arrêter!

À écouter : Battle Metal, One More, Midnight Sunrise

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s