If Your Memory Serves You Well – Serena Ryder

2006-serena ryder-if your memory serves you well (2006)Sorti le 14 novembre 2006

L’auteure-compositrice-interprète Serena Ryder a fait un choix surprenant avec son troisième album : elle a choisi de faire un album presque uniquement d’interprétations. L’Ontarienne a même poussé son concept jusqu’à sélectionner des classiques d’artistes uniquement canadiens. Évidemment, tout en y apportant sa touche un peu folk-country. Les résultats sont parfois surprenants, pour le mieux.

Malgré le succès relatif de son précédent album, Serena Ryder a décidé de montrer d’où lui viennent ses inspirations qui ont forgé son style. On y découvre du Leonard Cohen, du Paul Anka, du Bob Dylan et même du Raymond Lévesque. L’anglophone a offert une interprétation bien à elle de Quand les hommes vivront d’amour, le tout en français, avec un accent très contrôlé. Elle a d’ailleurs admis avoir eu un coup de main pour son «Québécois accent» sur cette chanson, ce qui a bien fonctionné dans son cas.

La plupart des chansons offrent une énergie sensiblement différente de la chanson originale. Serena Ryder et ses musiciens ont fait tout un travail d’équipe pour donner une nouvelle vie à ces 12 chansons choisies soigneusement par l’artiste. Parmi celles-ci, il y en a plusieurs qui vous feront découvrir des chansons que vous n’avez peut-être jamais entendu auparavant. La chanteuse nous fait donc notre éducation musicale en même temps. Sa plus belle interprétation? Probablement My Heart Cries for You, très bien sentie et émotive à souhait.

Mais ce n’est pas tout! Après 12 belles interprétations, Serena Ryder a mis en fin d’album 3 de ses propres compositions, dont Just Another Day qui est paru dans Unlikely Emergency. Mais sa plus belle chanson est de loin Weak in the Knees, qui deviendra son premier grand hit. Ainsi, on réalise rapidement que même si la chanteuse a offert de très belles versions de chansons déjà existantes, elle est encore meilleure dans ses propres chansons où elle crée tout du début à la fin. Le meilleur reste donc encore à venir…

À écouter : Good Morning Starshine, My Heart Cries for You, Weak in the Knees

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s