Brand New Eyes – Paramore

Brand New Eyes ParamoreSorti le 29 septembre 2009

Beaucoup de choses sont arrivées au band Paramore entre Riot! et son album suivant, Brand New Eyes. Le nom semble en effet déjà évoquer, en quelque sorte, un nouveau départ pour le groupe. Les rumeurs disent qu’Hayley William et Josh Farro ont formé un couple puis rompu avant la sortie de cet album. On dit aussi que les sujets traités parlent beaucoup de cette expérience. Dans tous les cas, on doit reconnaître que quelque chose de différent s’est produit dans le groupe. Et dans le son aussi. Il semble que le groupe de jeunes adolescents prêts à casser la baraque ait vieilli, maturé.

Normalement, prendre de la maturité n’est pas négatif, surtout musicalement. Mais dans ce cas-ci, il est permis de rester perplexe. Paramore a fait sa popularité grâce à cette vigueur de la jeunesse. Heureusement, le band n’a pas complètement changé. On reconnaît encore la voix très singulière de Williams qui ne change pas, les beats de drum de Zack Farro qui restent les mêmes depuis des années, et plusieurs riffs à tendance punk signés Josh Farro. Il y a quand même des différences mineures qui font que l’album est peut-être moins puissant que Riot!.

Les petites faiblesses sont nombreuses. Les lignes vocales ne sont pas toutes aussi fortes qu’on en a eu l’habitude. Par exemple, dans le single Brick by Boring Brick, le refrain est à la limite trop aigu pour être agréable. Aussi, la passe avec des la mélodie presque enfantine a un drôle d’effet avec le reste de la musique. Pourtant, l’ensemble n’est pas désagréable à écouter. Reste que certaines compositions sont très belles à écouter du début à la fin, surtout dans un registre plus doux, comme Playing God, Misguided Ghosts ou encore The Only Exception. Mais la jeune agressivité de Paramore est beaucoup plus diluée dans ces titres. Le single qui nous rappelle le plus le «vieux» Paramore est Ignorance, qui garde une énergie très forte. Par contre elle fait un peu exception par rapport à une bonne partie de ce troisième opus.

Pour les plus fans d’entre vous, vous pourriez être rentés de vous procurer la version deluxe de l’album. Voici ce qu’elle contient de plus que les 11 titres originaux. On ajoute la chanson Decode qui s’est retrouvée sur le premier Twilight ainsi que deux versions acoustiques de chansons de l’album. Rien de si excitant ici (surtout que Decode se retrouve sur la bande originale du film), mais c’est toujours bon de le mentionner.

Le band en est rendu à un moment assez paradoxal de sa carrière. Son succès commercial est atteint et sa popularité est à son sommet, mais la cohésion du groupe à l’interne n’est plus au rendez-vous et cela fait que l’on perd cet effet de groupe uni qui faisait la beauté de Paramore dans ses deux premiers albums. Peut-être que Brand New Eyes n’est pas le renouveau que le band nous a promis. Ni celui dont il a véritablement besoin. L’avenir nous le dira. En attendant, Brand New Eyes n’est pas un mauvais album, mais n’est que l’ombre de Riot! qui montrait encore le band sous son meilleur jour.

À écouter : Ignorance, Playing God, The Only Exception

7,2/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s