Falling Out – Serena Ryder

Serena-Ryder_Falling OutSorti en décembre 1999

À Peterborough en Ontario, une jeune artiste touchant au pop-rock mais aussi un peu au folk enregistre un premier album, sous un label indépendant. Cette jeune femme s’appelle Serena Ryder a à tout juste 18 ans au moment de sortir cet album, produit avec un budget plus que limité. L’enregistrement passera inaperçu et ne sera guère commercialisé, mais on peut déjà entendre la technique vocale de la chanteuse qui fait preuve d’un talent brut non négligeable.

La critique de ce premier album est un défi pour plusieurs raisons. La principale est parce que l’album ne se trouve nulle part, alors la trouvaille des chansons de l’album Falling Out est ardue, mais heureusement pas tout à fait impossible. Autre obstacle, réaliser que cet album apparaît 5 ans avant le premier qui fut commercialisé. On a affaire à une autre Serena Ryder ici. Très jeune, avec excessivement peu de moyens pour réaliser ses rêves, et encore de l’expérience à prendre. Une fois ces défis relevés, passons à la critique en soi.

Outre sa voix, la guitare est l’instrument de prédilection de cet album. Une bonne partie des chansons n’ont droit qu’à une instrumentation minimaliste, guitare-voix. Malgré tout, cela nous donne déjà une idée du talent de Serena Ryder à ses débuts. Les enregistrements ne sont, évidemment, pas d’une qualité extrême, mais à quoi s’attend-on d’un album indépendant en 1999? Admettons quand même que la qualité ne rend pas justice à l’artiste. Certaines pistes ont droit à de la batterie ou à des voix additionnelles, mais cela sonne malheureusement plus cacane que plus complet musicalement.

Puis, au niveau des compositions, on voit que la chanteuse commence mollo sa carrière, en offrant des chansons qui se concentrent sur une énergie bien précise et n’en démord pas du début à la fin de ses brèves chansons (rarement plus de 3 minutes). Par contre, ses lignes vocales nous confirment qu’elle sait chanter et qu’elle a déjà une bonne technique et une voix unique, légèrement rauque. Le tempo de ses chansons est plutôt lent en général. C’est donc une introduction à Serena Ryder tout en douceur sur cet opus. Le monde est encore loin de s’imaginer ce que cette artiste pourra faire dans le futur.

Bonne chance si vous voulez trouver une copie physique de cet album, qui semble disparu de la carte depuis longtemps. Même la pochette de l’album est introuvable. Par contre, en cherchant bien, vous pourrez trouver les chansons sur Youtube. Même si ces premières chansons sont loin d’être les plus élaborées de Serena Ryder, il est passionnant de voir comment a commencé cette artiste au talent indéniable. Admettons que l’album ne lui rend pas justice, mais que cela lui a donné l’énergie de poursuivre ses rêves pour produire du matériel qui touchera des millions de personnes dans le monde plus tard. Et ça, c’est impressionnant.

À écouter : Time, The Tight Way, Box Under Your Bed

4,9/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s