String Quartet Tribute to Tool’s Ænima – Vitamin String Quartet

String Quartet Tribute Tool AenimaSorti le 24 avril 2006

Tool est un groupe culte des années 1990, ayant marqué les esprits avec un style complexe qui ne laisse personne totalement indifférent. À un point tel que le Vitamin String Quartet VSQ, ensemble se spécialisant dans des hommages offerts à des grands noms de la scène rock et pop, a cru bon de refaire l’album Ænima au complet, à sa façon. L’ambiance est très différente sans la batterie et la voix, mais le VSQ arrive à recréer l’énergie très particulière de Tool.

Il est important de souligner que chaque piste est arrangée, y compris les interludes qui ne contenaient que des bruits électroacoustiques ou qui grichaient carrément. Tout a été adapté à la sauce VSQ, qui a déjà une solide expérience dans les hommages de ce style. Pas de surprise dans la liste de chansons, c’est un copier-coller de l’album original. La durée de chaque pièce est relativement respectée, variant souvent de seulement quelques secondes, sauf dans les pistes beaucoup plus longues comme Pushit et Third Eye.

Si vous aimez des chansons en particulier de l’album Ænima, il est possible que l’écoute du tribute vous les fasse voir d’une autre façon et que vos pistes favorites de cet hommage ne correspondent pas nécessairement avec celles de l’autre. Il est vrai que les cordes apportent une dimension très différente aux chansons de Tool, étant lourd et lugubre mais d’une autre façon.

Prenons seulement quelques exemples : Forty-Six & 2 prend un air un peu plus lyrique dans cette nouvelle interprétation, du moins jusqu’à la montée qui change le mood de la pièce. La batterie est absente, mais il semble qu’on entend quand même aussi bien la groove et l’agressivité qui se dégage de la chanson journée par le Vitamin String Quartet. Message to Harry Manback, une interlude, mérite également une mention spéciale. La chanson originale mettait en valeur une belle mélodie au piano, avec une voix souhaitant le cancer à un certain Harry Manback. On a fait fi de la voix dans cette version, n’offrant rien d’autre qu’une belle mélodie, jouée ici par l’ensemble à cordes. Un peu de douceur qui se prend bien à travers cet album fort tendu. Une autre interlude, Die Eier von Satan, est ici très bien interprétée, de manière fidèle à la version originale, malgré les contraintes instrumentales.

Pour apprécier cet album, il n’y a que deux critères : premièrement, avoir écouté au moins une fois Ænima. Deuxièmement, aimer l’idée de faire des hommages par un ensemble à cordes. Si vous répondez à ces deux critères, vous allez passer un bon moment en compagnie du String Quartet Tribute to Tool’s Ænima, qui est même un peu plus facile d’accès pour les oreilles non averties que l’album original.

À écouter : Forty-Six & 2, Message to Harry Manback, Pushit

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s