The Black Mages – The Black Mages

Black MagesSorti le 19 février 2003

La musique de Final Fantasy est une référence dans l’industrie japonaise du jeu vidéo, ayant été composée en grande partie par Nobuo Uematsu. Le personnage est reconnu pour son énergie et bien entendu son talent sans limite. Ce n’est pas surprenant que Kenichiro Fukui et Tsuyoshi Sekito, deux employés de Square Enix, ont décidé de former un band pour rejouer les plus grands succès du maître, dans un style situé entre le hard-rock et le métal progressif. Mieux encore, ils ont convaincu Nobuo Uematsu lui-même de jouer avec eux. Cela a donné naissance à l’album éponyme de ce groupe appelé The Black Mages.

Le premier album du groupe contient beaucoup de synthétiseurs, au détriment des vrais instruments. En effet, le groupe se limite aux trois personnes énoncées plus haut, ce qui rend impossible l’interprétation autrement que par ce moyen. Une fois ce détail passé, on peut apprécier les musiques sélectionnées par le groupe. Cette fois, on a opté pour une sélection de musiques de combat uniquement. Le style rock rehausse très bien ces arrangements qui deviennent beaucoup plus agressifs que les sons MIDI des premiers Final Fantasy. Cette amélioration s’estompe lorsqu’on arrive aux jeux plus récents, où la qualité sonore est de plus en plus meilleure. Dans ce cas, c’est l’originalité de l’arrangement qui apporte la touche de plus. Certaines versions sont justement assez audacieuses, alors que d’autres sont, au contraire, très fidèles à la version originale, simplement avec des sons améliorés et plus rock. Those Who Fight Further en est un bon exemple, quoiqu’il contient un solo très intéressant de guitare qui nous rappelle qu’on ne fait pas tout simplement un copier-coller d’une bonne musique sans y ajouter une touche plus agressive.

Puisant donc dans une sélection incalculable de compositions possibles, on peut se permettre de mentionner que les Black Mages ont oublié quelques grands classiques dans ce premier album. Mais c’est aussi un premier essai et il est judicieux de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Cet opus fait donc office de réchauffement au trio qui n’a pas dit son dernier mot. Le meilleur est à venir pour ce beau projet.

À écouter : Clash on the Big Bridge, J-E-N-O-V-A, Fight With Seymour

6,2/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s