Animals – Pink Floyd

Pink-Floyd-Album-AnimalsSorti le 2 février 1977 en Amérique

L’album Animals est le dixième du groupe légendaire et reconnu internationalement, Pink Floyd. Inspiré du roman de George Orwell, La ferme des animaux, le concept de l’album est fort simple : décrire le contexte militaire incarné par des chiens (Dogs), des corporations qui s’enrichissent au détriment des pauvres (Pigs) et le peuple qui suit la parade et qui se fait manipuler dans cette histoire (Sheep). Étudions ensemble l’approche musicale du groupe.

L’expérience auditive commence avec une introduction courte de Roger Waters, accompagné de sa guitare acoustique interprétant Pigs On The Wing (Pt.1). Cette ouverture amorce une épopée interminable avec le succès Dogs qui dure plus de 17 minutes à elle seule. La pièce est farouchement construire selon une forme bien précise. Elle pousse l’auditeur à se sentir intimidé, voire même agressé tellement l’énergie déployée par la musicalité des Floyds est si puissante. Les solos de David Gilmour sont incomparables, probablement les meilleurs de toute sa carrière.

Après une longue intensité, l’album nous amène dans une pièce plus traditionnelle avec Pigs (Three Different Ones). Roger Waters s’offre une performance vocale simple, mais complémentaire avec le côté très rythmique. Il est facile de hocher la tête et de se laisser aller. Le solo de Talk-Box, un effet qui envoie le son de la guitare dans un tube qui est placé dans la bouche du musicien, celui-ci avec sa cavité buccale peut émettre des sons différents qui sont captés par le micro. L’effet nous rappelle les bruits d’un cochon assez méchant, ce qui colle bien avec l’image de l’album.

La dernière chanson, Sheep, nous transporte dans un monde d’horreur, de trouble et de frisson dans le dos. C’est un appel à l’aide qu’hurlent les membres du groupe en nous invitant à nous éveiller face à toute cette injustice. Les effets du mixage entre les claviers sont renversants tout en se mélangeant parfaitement avec la voix. Les derniers accords de fin sont idéaux pour finir un album. Pour plusieurs, c’est une de leur chanson préférées de toute la discographie de Pink Floyd.

Envie de véhiculer des émotions fortes? Cet album est fait pour vous. Il fait passer un message qui nous allume de l’intérieur et qui nous convainc de ne pas nécessairement suivre tout ce que la société nous dicte. Vous avez envie de liberté, de grandeur et de vérité qui vous tourne la tête? Ne vous privez pas et aller vous procurer l’album dès maintenant ou allez directement sur Youtube afin de bénéficier du talent de ces excellents et talentueux musiciens.

À écouter : Dogs, Pigs (Three Different Ones), Sheep

9,3/10

Par Nicolas Lamarre-Moreau

Un commentaire sur « Animals – Pink Floyd »

  1. Les solos de Dogs sont magistraux, mais ce ne sont certainement pas les meilleurs de David Gilmour. Ceux de Time, Shine on you crazy diamond ou encore Comfortably numb sont supérieurs, et impossibles à dépasser.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s