Within the Mothership – The Octaves and Eagles

Octaves and EaglesLancement le 7 septembre 2013

Sorti officiellement le 15 septembre 2013

Le rock progressif et psychédélique des années 1960 et 1970 a eu une énorme influence sur les bands qui ont suivi et qui idolâtraient ce style très particulier. The Doors et Pink Floyd ne sont que deux groupes parmi tant d’autres à voir rendu ce genre immortel et plusieurs jeunes projets, comme le band québécois The Eagles and Octaves, cherchent à émuler le son complexe qui a fait la renommée de ces folles années. Malheureusement, recréer cette ambiance avec le même succès que les pionniers du rock psychédélique n’est pas chose aisée, et l’album Within the Mothership n’est qu’une très pâle ombre de ce que ce style a à offrir.

Cet album contient seulement 5 chansons, mais elles sont assez longues pour qu’il dure pas moins de 35 minutes. La première piste démarre sur une brève intro atmosphérique, et les gars changent d’idée aussitôt pour arriver à son beaucoup plus garage dans You and I. Selon les infos de la pochette d’album, les chansons ont été enregistrées en live, mais cela ne justifie pas de sacrifier la qualité de l’enregistrement qui semble avoir été assez peu travaillé. La seconde chanson rappelle beaucoup Tool, surtout dans les premières secondes. Malgré cela, cette chanson qui dure une dizaine de minutes change trop souvent d’ambiance pour garder l’attention. The Octaves and Eagles a vraisemblablement tenté de faire une chanson complexe mais a finalement juste collé des chansons différentes ensemble pour créer cette impression de progression. Pas très réussi, mais l’effort est là.

La troisième chanson vous serait peut-être familière. Il s’agit de Half Full Glass of Wine, de Tame Impala, un band qui a inspiré celui-ci. L’interprétation est intéressante, sans être grandiose, mais on sent que le band est plus à l’aise de faire des covers que de créer une chanson à partir de rien et essayer de bien la faire sonner après. La chanson la plus criarde de l’album est sans contredit Joanies and Sparrows. Elle dure près de 8 minutes mais ça nous semble tellement plus long. Et, finalement, l’album se termine sur Perspective in Disarray, qui laisse place à une intro de clavier trop amatrice pour considérer que ce soit une bonne idée d’en faire une chanson de clôture. La technique autour de la chanson est aussi très instable, avec les différences flagrantes dans le mix audio. Si la chanson avait été un peu plus léchée, elle aurait pu sonner un peu dans le style de Pink Floyd.

Et nous n’avons pas vraiment parlé de la voix encore. On manque cruellement de technique ici, autant pour les chanteurs principaux que pour les back vocals. Ça se lamente beaucoup trop, presque tout le temps et ça sonne archi-faux à chaque fois. C’est agressant d’entendre la voix et il semble que les chansons, déjà pas tout à fait bien ficelées musicalement, sont encore plus pénibles à écouter jusqu’à la fin avec de la voix. On peut bien croire que l’enregistrement est fait en spectacle, mais il existe bien des façons de retoucher ça un peu! Quant aux instruments, ils pourraient avoir quelques effets supplémentaires pour aider à avoir des sons plus intéressants. Les solos de guitare sont sans saveur et ne sont pas très impressionnants à écouter. Bref, beaucoup de peaufinage à faire pour sortir de l’underground.

Les gars des Octaves and Eagles sont probablement très passionnés par ce qu’ils font et ont assurément des intentions nobles, mais s’ils veulent acquérir une certaine notoriété sur la scène rock québécoise, ils ont encore du pain sur la planche. Dans le meilleur des mondes, il faudrait que le groupe refasse ses classes et réenregistre ses chansons de façon plus sérieuse, avec des arrangements plus soignés et plus de technique. Et éventuellement, oublier qu’il a déjà produit Within the Mothership.

L’album complet est disponible sur la page BandCamp du groupe.

À écouter : Dry Streams, Our Two Main Plains, Half Full Glass of Wine

3,6/10

Par Olivier Dénommée

(Modifié le 18 février 2014)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s