Visual Violence – Pitiful Reign

Pitiful_Reign-Visual_Violence-FrontalSorti le 30 septembre 2008

Si vous entendiez quelques riffs joués par Pitiful Reign, vous supposerez que c’est un band des années 1980, qui est resté dans l’ombre d’autres groupes comme Metallica pendant sa passe thrash. Dans les faits, le groupe britannique existe seulement depuis les années 2000, et son deuxième et dernier album, intitulé Visual Violence, est sorti en fin 2008. Le groupe arrive donc à recréer un son de garage crasse avec des riffs puissants et fichtrement efficaces. Seulement, ce n’est rien qu’on n’entend pas depuis 30 ans.

La chanson-titre Visual Violence démarre solidement l’album de 8 pistes seulement. Les riffs sont méchants et dans la pure tradition thrash. La faiblesse principale est dans la voix, où le talent est parfois douteux. Le chanteur n’est pas aussi pénible à entendre que celui de Nuclear Assault, autre band thrash métal (voyez cette critique ou encore celle-ci pour vous donner une idée), mais on sent que ce n’a pas une grande technique vocale. En même temps, cela nous rappelle la «belle époque» du thrash des années 1980 où les chanteurs étaient rarement plus compétents que cela. Sinon, le refrain offre un pattern intéressant, quoique un peu réchauffé : le gueulage en groupe du titre de la chanson, plusieurs fois. C’est, quand même, plutôt efficace.

Là où cela se gâte, c’est en entendant le reste de l’album, où exactement la même histoire se répète. Riffs intéressants, voix ordinaire, refrain où on crie le titre en groupe, c’est la recette que Pitiful Reign a choisi de faire. Certes, c’est un peu une hyperbole de dire que les chansons se limitent à ça, mais c’est franchement à peine exagéré. Ainsi, si vous aimez le style du band, vous allez probablement apprécier l’album au complet. Mais si vous n’aimez pas la première chanson, il est peu probable que vous enduriez les sept suivantes.

D’un point de vue de la pertinence de l’album, rappelons encore une fois que le style a connu son âge d’or près de 30 ans avant la sortie de cet opus. Pitiful Reign émule bien l’énergie thrash de l’époque, mais n’invente absolument rien. Par contre, la pochette a un style intéressant, avec un visuel qui reste aussi dans la tradition métal. Donnons-lui cela. Donnons-lui aussi qu’il reprend très bien les thèmes du thrash des années quatre-vingts. Mais pourquoi écouter un band inconnu alors que vous pouvez très bien écouter les classiques du thrash, qui ont survécu à l’épreuve des décennies? Voilà le problème avec cet album.

Notons également que cet album est le dernier que Pitiful Reign ait sorti avant de se séparer, en 2010. Il est possible que les membres ait réalisé avoir fait le tour de ce style…

À écouter : Visual Violence, Malevolence of the Butcher, Thrash Boobs and Zombies

5,4/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s