Random Access Memories – Daft Punk

daft-punk-random-access-memoriesSorti le 20 mai 2013

C’est principalement avec leur musique électronique et leur style plutôt robotique que le groupe français Daft Punk s’est fait connaître par le grand public. Avec autant d’albums à succès tels que Homework (1997) ou Discovery (2001), le groupe s’est forgé une place de choix dans le panthéon de la musique électronique. Pourtant, en 2013, le groupe sort un tout nouvel album, Random Access Memories, qui change complètement de style et de ton. Et c’est un franc succès.

Si ce nouvel album du duo français sera moins populaire sur les pistes de danse, il n’en est pas moins excellent. En effet, malgré le titre faisant référence à l’électronique (Random Access Memories étant la signification de RAM, en informatique), l’album s’ouvre sur une pièce totalement funky où la guitare électrique n’est pas sans rappeler les années 70 et l’époque disco. Les fans invétérés de Daft Punk seront surpris, voire même déçus de ne pas entendre de la basse à la tonne, mais au final, la composition et la recherche musicale qui se dégage de l’ensemble de l’album sont plus qu’agréables. L’évolution du duo est palpable et fait du bien.

Si l’ensemble de la musique de Random Access Memories est composée par Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo (les membres originaux du groupe), une palette d’artistes et de producteurs connus font leur apparition en tant que collaborateurs pour certains morceaux. On reconnaîtra ainsi Pharell Williams dans le succès radiophonique Get Lucky, Giorgio Moroder, Paul Williams dans Touch et le groupe Panda Bear. Plusieurs artistes de style pourtant différents qui s’unissent le temps d’un album afin de rendre hommage au style musical ayant bercé leur enfance. Ça se prend bien.

Même si l’ensemble de Random Access Memories possède une touche plus funky et  douce que les autres albums du groupe, les fans de Daft Punk pourront retrouver l’ambiance originale du duo français dans quelques pièces comme Doin’ It Right. Pourtant, les morceaux comme celui-ci semblent un peu forcés, comme si le groupe voulait faire plaisir à ceux qui les suivent depuis le début. Cette attention, bien que louable, casse le rythme de l’album et nous fait un peu regretter l’ancien style de Daft Punk.

De manière globale, Random Access Memories est un album qui se caractérise par son ambiance funky qui rappelle l’ère du disco. On ne peut qu’être heureux devant ces envolées de la guitare, ce rythme caractéristique des années 1970. Daft Punk a voulu rendre hommage au style musical qui les a fait naître, tout en lui apportant la touche électronique qui leur va si bien. Ce mélange de genres est d’ailleurs palpable dans la pièce Touch, une envolée presque parfaite entre le disco et l’électronique. Daft Punk semble vouloir s’écarter des sentiers battus, le temps d’un album. Et on y prend goût.

À écouter : Touch, Get Lucky, Fragments of Time

8,7/10

Par Miguel Plante

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s