Grow Up and Blow Away – Metric

freecovers.netSorti le 26 juin 2007

Cet album a un background très particulier. Grow Up and Blow Away est officiellement le troisième opus studio de Metric, mais c’est aussi, en quelque sorte, son tout premier. Il a été enregistré en 2001, alors que le groupe n’existait que depuis 3 ans, mais n’a jamais paru, à cause de problèmes reliés au label. Lorsque le problème fut réglé, le son du groupe avait assez changé pour que Metric décide plutôt de faire un album en partant de rien. Ainsi est né Old World Underground, Where Are You Now?, paru en 2003. En 2007, quelqu’un a décidé de ressortir ce vieil enregistrement et d’enfin lui faire voir la lumière du jour, après quelques modifications.

Histoire compliquée, mais le contenu de l’album n’est pas plus simple. Si on décide de le voir comme le 3e album de Metric, on peut constater un certain «recul» dans le style, et beaucoup d’explorations dans des zones normalement non touchées par le groupe canadien. Il y a même une chanson au rythme plutôt hip hop (Raw Sugar), pour vous donner une idée. Les mélodies vocales ne sont aussi pas toutes bien travaillées. Bref, en tant que troisième album, le résultat est moyen, sans plus. Mais si on prend la perspective que la plupart des chansons ont été composées avant 2001, cela nous en apprend beaucoup plus sur l’histoire de Metric et son processus qui l’a mené jusqu’au son qu’on entend depuis 2003 et qui continue d’évoluer. Notons quand même que Grow Up and Blow Away, version 2007, n’est pas exactement la même que la version enregistrée 2001. Quelques pistes ont été changées, d’autres ont été retravaillées un peu. Mais en général, nous avons droit à un morceau d’histoire. Cette symbolique est presque plus forte que les chansons en elles-mêmes.

Même si, au final, on s’entend pour dire que Metric a déjà produit des œuvres plus consistantes, l’album possède de belles qualités et une certaine audace qui nous en apprend plus sur les plans initiaux du groupe. Donnons-lui cela, et prenons donc le temps d’écouter au moins une fois les compositions éclatées de ce premier opus.

À écouter : On the Sly, White Gold, Soft Rock Star (Jimmy vs Joe mix)

6,8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s