The Bones of What You Believe – CHVRCHES

Chvrches Bones of what you believeSorti le 20 septembre 2013

Venant directement de l’Écosse, le trio de synthpop CHVRCHES (prononcé Churches) commence déjà à se faire connaître à travers la planète à l’aide de son premier album, The Bones of What You Believe. Son style est efficace, mélangeant des éléments de musique pop à des beats électroniques plus qu’assumés sans tomber dans le boum-boum. D’ailleurs, les trois membres de CHVRCHES jouent du synthé et font les voix, avec Lauren Mayberry et sa belle voix juvénile en tête d’affiche.

Au menu de ce premier album, le groupe marque beaucoup de points avec ses lignes vocales bien ficelée et surtout ses sonorités qui rappellent vaguement le meilleur des années quatre-vingts (du moins du côté de la pop avec du synthé). D’ailleurs, pas surprenant d’apprendre que Depeche Mode fasse partie des nombreuses inspirations du band.

Le premier contact se fait avec The Mother We Share, résolument pop, où le synthé ne fait qu’accentuer les voix au premier plan. Cette entrée en matière est réussie mais ne représente pas tout à fait le groupe qui a une musique légèrement plus «agressive». We Sink, qui suit, est déjà plus représentative du style de CHVRCHES, avec les sons électros qui enterrent la voix pendant une bonne partie de la chanson. On se souviendra en revanche de son refrain fort efficace, même s’il est aussitôt détrôné par la chanson Gun, qui est accrocheuse du début à la fin. C’est probablement la chanson qui représente le mieux l’équilibre entre pop juste assez bonbon et synthé assez présent sans être saturé.

Tether et Lies viennent ensuite, mais on change complètement de mood. Les chansons sont beaucoup plus lentes et même si les refrains sont aussi bien fait, il manque cette énergie qu’on apprécie sur le reste de l’album. Ces pistes étaient nécessaires mais elles ne marqueront pas autant les esprits que des chansons bien rythmées qui précédaient. Under the Tide non plus, mettant de côté la voix féminine pour une masculine qui n’accroche guère.

Après ce petit creux dans l’album, le single Recover se fait un peu plus revigorant même si elle est moins énergique que les premières pistes de The Bones of What You Believe. Night Sky qui suit donne espoir que l’album repart sur sa lancée du début quoi qu’elle finit de façon un peu étrange. Malheureusement, on change de nouveau de style avec les chansons suivantes et les quatre derniers titres de l’album sont, sans être mauvais, loin de rester dans la tête comme les premiers.

Résumé : l’album commence très solidement, mais sa quête de variété après le premier tiers de l’opus l’a amené dans des directions moins intéressantes à l’oreille. Aussi, ce style devient lourd à écouter en boucle; l’album s’écoute mieux à petites doses. Cela reste un bon premier album où toutes les tentatives étaient encore permises et on a droit de croire que le prochain saura cibler l’énergie que CHVRCHES choisira d’approfondir. À suivre avec attention.

À écouter : We Sink, Guns, Night Sky

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s