Contra – Vampire Weekend

vampire-weekend-contraSorti le 11 janvier 2010

Après un premier album qui a connu un succès retentissant, Vampire Weekend ne s’est pas contenté de chansons ensoleillées et énergiques, allant dans d’autres directions. Le groupe indie-pop-rock américain ose donc un peu plus dans Contra, offrant un album concept par rapport à la contre-révolution (en contraste avec un album de The Clash), et dans une moindre mesure, en lien avec le jeu vidéo Contra.

Le groupe, même en prenant une «direction différente», ne change pas complètement. Contra démarre donc sur Horchata, aux rythmes très africains et énergiques qui font la renommée de Vampire Weekend. Cette même vague se poursuit sur des titres comme White Sky, venant juste après. Le band explore tout de même d’autres styles, tout en gardant une énergie similaire, sur Holiday (ska), California English (vaguement basé sur du speed rap), Run (musique de rave). Bien entendu le tout a été «Vampire Weekendisé», mais les influences sont là. L’album se termine sur I Think Ur A Contra, une chanson lente où les synthés prennent le dessus. Le style de cette dernière rappelle même un peu le Québécois Patrick Watson.

Taxi Cab se fait, quant à elle, parmi les chansons douces de l’album, où les airs baroques prennent le dessus. Cela se prend aussi bien que dans le premier opus. Pour le reste, c’est une question d’intuition; à moins d’écouter chaque piste avec attention, il est facile de les confondre. Contra en tant qu’album est donc encore un gros bloc musical qui n’est pas très loin de celui qu’on retrouvait déjà dans le premier opus du groupe.

Pour ces raisons, le concept de l’album ne se comprend que si on écoute attentivement les paroles, puisque musicalement on est très loin de sonner comme un album conflictuel en lien avec la révolution. Mais c’est le style Vampire Weekend, qui plaît à plusieurs, mais pas à tous.

Contra Megamelt

La plupart des éditions de l’album contiennent un deuxième disque, de remixes de Contra, contenant 3 pistes. Si vous vous demandez ce que ça donnerait de mélanger les chansons de Vampire Weekend avec un DJ sur la LSD, écoutez ce disque de 14 minutes pour le découvrir.

À écouter : Taxi Cab, Giving Up the Gun, I Think Ur A Contra

6,7/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s