Un magicien en toi – Corridor

Corridor MagicienSorti le 29 novembre 2013

Le domaine de la musique expérimentale au Québec n’est encore que peu exploité, surtout en français. On a bien Forêt qui a eu droit à une certaine visibilité depuis la sortie de son premier album, mais c’est encore une exception. Le jeune groupe Corridor ose donc aller dans la direction d’une musique ambiante où les textes passent derrière le message véhiculé par la musique. Le band de Montréal nous présente son premier EP appelé Un magicien en toi.

Plusieurs écoutes seront probablement nécessaires pour saisir tout ce que Corridor nous offre à travers ses 6 pistes. Goûter du gaz fait figure d’introduction à cet enregistrement, créant une ambiance space où les guitares ont le dessus dès les premières secondes. Cela met la table pour la première chanson, Oiseau, on cogne à la porte. Le côté space demeure, surtout auprès des guitares, et ajoutez à cela une petite énergie post-punk et des lignes vocales sur-réverbérées. Cela fait une chanson très chargée, d’où l’importance d’écouter plus d’une fois.

Le début de la chanson suivante, Quel quoi, offre un riff efficace et fort agréable à écouter. C’est, sans surprise, la piste la plus accessible de l’album. L’écho dans la voix est toujours présent (désolé pour ceux qui n’aiment pas cet effet), mais c’est plutôt la musique qui a le dessus pratiquement tout le long de la chanson. Ça s’écoute bien et les 4 minutes 15 passent comme si c’était une minute seulement.

L’album se poursuit avec Panique au village. Un excellent coup du groupe qui imagine une musique inspirant effectivement une certaine panique chez les auditeurs. La chanson est rapide, nerveuse, mais les mélodies de guitare n’en sont pas moins impeccables. La finale de la chanson peut cependant laisser perplexe, du moins les premières écoutes; on dirait qu’ils ne savaient pas trop comment finir la chanson, mais en y repensant bien, cela s’inscrit dans le concept, alors pourquoi pas?

Le mur de Merlin (habile jeu de mots) revient à quelque chose d’ambiant, mais de très stressant et un peu lugubre. Cette piste permet d’introduire la dernière chanson du EP, la pièce titre Un magicien en toi. Cette dernière piste rappelle beaucoup le style de Tool, avec une musique ambiante extrêmement lourde et tendue, et des (rares) paroles assez sévères en arrière-plan ainsi que des onomatopées qui n’aident guère à nous rassurer. Cela se termine sur un son non identifié qui dure pendant une minute et demi.

Il n’a toujours pas été question des paroles. Comme mentionné plus haut, celles-ci ne sont pas nécessairement au premier plan des œuvres de Corridor. Par contre, on peut sentir une certaine thématique, grâce aux titres et aux paroles. C’est comme si Corridor nous amenait dans un voyage dans une dimension parallèle le temps d’un album. Mais le voyage dans ce Wonderland peut aussi bien se terminer en bad trip. Enfin, le concept est intéressant et explore des avenues assez surprenantes. Cela reste un style qui ne s’adresse pas à toutes les oreilles, mais les personnes avides de découvertes pourront entendre quelque chose de nouveau, avec une direction artistique qui se tient.

L’album est disponible sur la page BandCamp du groupe.

À écouter : Oiseau, on cogne à la porte, Quel quoi, Panique au village

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s