Theater Island – Sóley

Soley Theater IslandSorti le 26 mars 2010

Sóley est une musicienne issue d’Islande jouant dans un registre folk-indépendant où se mélangent des mélodies au piano très belles à des harmonies plus tendues autant dans les voix que l’ajout d’autres instruments. Le EP Theater Island contient 6 pistes qui représentent bien l’énergie de l’artiste qui ne laissera guère indifférent.

Cette dualité entre  est intéressante, et c’est vraisemblablement l’effet recherché par Sóley qui utilise ce procédé dans chacune de ses chansons, à divers degrés. Par exemple, dans la première chanson, Dutla, on a droit à une ligne mélodique de guitare peu rassurante, avec des voix qui se font écho mutuellement. L’ambiance se veut juste assez creepy, sans être tout à fait désagréable à l’oreille. La chanteuse teste certaines limites, mais ça marche.

Kill the Clown, juste après, reste dans cette énergie un peu sombre. Au lieu d’une guitare, c’est le piano qui crée la tension par sa progression d’accords. Le tout avec des voix de l’au-delà et, peut-être une référence au titre, un son en arrière-plan qui rappelle un peu le cirque. Cela prend Theater Island, pièce-titre de l’opus, pour entendre quelque chose d’un peu plus upbeat, ensoleillé. Après deux chansons plutôt sombres, celle-ci se prend encore mieux. La petite mélodie de piano est dansante et les voix font mouche ici.

Blue Leaves puis Read Your Book ralentissent un peu le tempo, mais sans sacrifier le sens de la mélodie. Le piano et les voix ont le dessus ici et même si on est loin des tensions créées en début d’album, on en sent encore quelques références très discrètes, surtout en deuxième moitié de Read Your Book. Et le EP se termine déjà avec We Will Put Her in Two Graves. Avec un pareil titre, on pourrait s’attendre à quelque chose de plus triste, plus lourd. Or, il y a une certaine sérénité dans la mélodie, même si elle est entourée de sons plus ou moins cohérents qui vont revenir ce stress. La boucle est ainsi bouclée.

Si chaque chanson a quelques paroles, plus ou moins faciles à comprendre avec toute cette réverbération et ces chants en canon, on se rend quand même vite compte que les paroles sont souvent un support supplémentaire pour transmettre l’ambiance créée. Nul besoin d’écouter les paroles pour apprécier le style de Sóley, qui n’est pas tout à fait facile d’écoute au premier coup, mais qui force l’oreille à entendre des choses moins conventionnelles, sans tomber dans un style expérimental désagréable. L’artiste a su oser juste assez sur Theater Island. Reste à préciser ce style au fil des opus.

À écouter : Theater Island, Read Your Book, We Will Put Her in Two Graves

7,4/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s