Mr. & Mrs. Handkerchief / Live in ’95 – Esbjörn Svensson Trio (E.S.T.)

E.S.T. Mr. & Mrs. HandkerchiefSorti le 10 octobre 1996

Après son premier album, When Everyone Has Gone, le Esbjörn Svensson Trio a enregistré en live une dizaine de chansons qui ne se retrouveront pour la plupart sur aucun enregistrement studio. De plus, la grande qualité de la prise et de son et de la performance font en sorte que le tout sonne aussi bien qu’un album enregistré en studio, si on oublie les applaudissements qu’on entend immanquablement à la fin des performances.

Le style que le groupe a emprunté dans son premier opus se confirme dans celui-ci : le piano, au centre, offre des mélodies fortes; la contrebasse et la batterie appuient solidement le piano quelle que soit l’occasion. E.S.T. vogue autant du côté bop avec des pièces extrêmement rapides que du côté des ballades plus touchantes.

 L’album débute avec Say Hello to Mr. D (to Mr. S), mettant en vedette Esbjörn Svensson seul pendant plus de 3 minutes. Le piano est doux, mélodieux, et la qualité sonore est impeccable. Lorsque les autres instruments se mettent de la partie, les énergies varient un peu à l’occasion. Ce n’en est pas moins un très beau début d’album pour le trio. Le tout se corse rapidement avec The Rube Thing puis Happy Heads and Crazy Feds, où le trio revient à quelque chose de plus rapide. La mélodie est encore là, mais il faut être plus attentif pour ne rien manquer.

Après une tempête de notes, E.S.T. s’adoucit avec The Day After (Leaving). Même en jouant plus en douceur, le band parvient à montrer sa virtuosité aux moments clés. Les longs solos de Like Wash it or Something, qui vient après, sont impressionnants. On y entend le pianiste fredonner à haute voix ses notes en les jouant. D’autres expériences se font entendre vers les deux tiers de la pièce.

La contrebasse, qui avait un rôle secondaire jusqu’à présent dans l’enregistrement, s’amuse beaucoup dans Breadbasket. Elle crée une mélodie qui complète celle du piano. Puis vient What Did You Buy Today, une autre œuvre d’une rapidité vertigineuse, avant de revenir dans la douceur avec Hymn of the River Brown. Vous l’aurez deviné, l’album revient ensuite dans la virtuosité avec Same as Before et la pièce-titre, Mr. & Mrs. Handkerchief.

En résumé, ce live a une tendance pour les pièces rapides et énergiques, avec des solos plus que survoltés. Quelques pistes sont plus douces, mais elle sont minoritaires dans cet album. E.S.T. n’a pas encore trouvé sa voie plus accessible, même si le sens de la mélodie est bien là. Notons que si on enlève les quelques applaudissements à la fin des musiques, on peut vraiment croire à un enregistrement en studio. Mais l’énergie intense dégagée dans l’album nous donne un indice que les musiciens se sont peut-être plus laissé aller que s’ils n’avaient pas un public devant eux. Cela en fait un album déjà moins accessible pour le grand public que son précédent.

E.S.T. Live 95Réédition «Live ‘95», sorti le 12 août 2003

Les chances pour que vous retrouviez le titre Mr. & Mrs, Handkerchief sont plutôt faibles, puisque la réédition, appelée Live ’95, est maintenant beaucoup plus commune. Ce n’est pas plus mal, puisque les mêmes musiques s’y retrouvent, avec en supplément le titre Dodge the Dodo enregistré live en 1999. La version est bonne et encore plus éclatée que celle qu’on trouvera sur From Gagarin’s Point of View (1999).

À écouter : Say Hello to Mr. D (to Mr. S), Breadbasket, Hymn of the River Brown

5,8/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s