Hydra – Within Temptation

WT_HYDRA_coverSorti le 22 janvier 2014

Within Temptation est ce genre de groupe, à mi-chemin entre le rock et le métal, qui a de quoi attirer des fans des deux genres, à condition d’y verser le bon dosage. Son nouvel album, Hydra, est généralement bien dosé et cela donne un opus à la fois beau à entendre et pas trop agressif. Autant les fans de hard rock que ceux de métal symphonique y trouveront leur compte.

L’album s’ouvre sur Let Us Burn, une chanson plutôt lente mais qui a tout d’un hit. Au fil des chansons, et ce malgré tous les invités, la chanteuse Sharon den Adel arrive à se démarquer grâce à sa voix puissante et mélodique. La chanson d’ouverture, bien qu’elle soit un potentiel single, n’est pas la plus marquante de l’album. On s’en lasse après trois ou quatre écoutes (sauf le solo de guitare). Hydra démarre vraiment avec le second titre, Dangerous, avec le premier des quatre invités de l’album, l’ex-chanteur de Killswitch Engage Howard Jones. Probablement le titre le plus métal de l’album avec Silver Moonlight, il engage de lourdes guitares et un double bass drum assuré.

La troisième chanson est celle que j’attends le plus depuis que Within Temptation a révélé la liste de chansons que comportera son album. La raison est bien simple : la présence du rappeur Xzibit. La surprenante collaboration a donné lieu à And We Run, qui, malgré que la chanson soit quand même bonne, est en deçà de mes attentes.

Paradise (What About Us) avec comme invité une de mes chanteuses préférées, l’ex-soprano de Nightwish Tarja Turunen, est à coup sûr ma chanson préférée de l’album. Comme à l’habitude, Tarja se démarque, tout en complétant un sublime duo vocal avec Sharon del Adel et le tout accompagné d’une musique tout aussi épique que puissante et accrocheuse.

Edge of the World représente quant à elle une cassure face aux premières chansons, étant plus centrée sur l’atmosphère qui cadre bien avec le thème d’exil de la chanson. Progressivement, elle prend du jus pour culminer vers les deux dernières minutes grandioses, malgré qu’elles s’étendent un peu trop à mon goût. En revanche, Silver Moonlight et Covered by Roses sont d’excellentes chansons qui viennent consolider l’album.

Les plus grosses faiblesses de l’album sont les chansons Dog Days et Tell me Why. La première se veut probablement un genre de ballade ratée alors que l’autre me paraît une suite ratée de la fin de Edge of the World. Par contre, l’album se conclut bien avec la semi-balade rock Whole World is Watching.

Enfin, bien que cet album soit loin d’être parfait, il est selon moi l’un des meilleurs que Within Temptation ait fait jusqu’à maintenant si ce n’est pas le meilleur. Les bonnes chansons sont vraiment agréables à écouter et même les moins bonnes sont quand même potables (sauf Dog Days que je déteste vraiment). Un album à écouter qui démarre bien l’année 2014 de la scène hard rock/métal. En passant, l’album contient de nombreux bonus dont des reprises, mais je ne les ai pas écoutés, car bien souvent pour les bonus je me dis que s’ils ne se sont pas rendus à l’album, c’est qu’il y a une raison…

À écouter: Dangerous, Paradise (What About Us), Silver Moonlight

7,7/10

Par Sacha Dürig

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s