Hot Dreams – Timber Timbre

Timber-Timbre-Hot-DreamsSorti le 1er avril 2014

Le band canadien Timber Timbre a lancé un nouvel album, appelé Hot Dreams, où il mélange une panoplies d’énergies plus particulières les unes que les autres. Officiellement dans un registre folk, on se déplace avec des sonorités beaucoup plus space et souvent assez dark. Par rapport à ses précédents, il est aussi un peu plus rétro.

Si vous aimez le style cinématographique de David Lynch et la musique qui l’accompagne, sachez que cet album pourrait très bien remplacer la musique de Twin Peaks. Si vous ne savez pas de quoi il est question, voici un survol de l’album :

Beat the Drum Slowly débute l’album et instaure l’ambiance immédiatement. Ambiance très lente, avec beaucoup de synthés, beaucoup de reverb. C’est lourd à souhait et, attention, car l’album ne s’éloigne pas beaucoup de cette lourdeur. Vient ensuite la pièce-titre, Hot Dreams, où on a droit à quelque chose de plus «langoureux», mais toujours dans le registre de la lenteur extrême. Tout de même, le solo de saxophone est juste parfait et ajoute la touche finale à cette chanson. Bring Me Simple Men, aussi plutôt langoureuse, rappellera les sonorités de Girl You’ll Be a Woman Soon (qu’on entend dans Pulp Fiction, une autre référence cinématographique!). Ajoutons à cette liste This Low Commotion, au refrain simple mais assez efficace, et The New Tommorow.

Curtains?! est la première chanson à aller un peu plus vite. Les synthés sont une fois de plus à l’honneur. Resurrection Drive, Pt. 2 est moins facile d’écoute que les autres, avec son registre presque expérimental. Mais la chanson passe vite et vous arriverez au folk sombre de Grand Canyon. Run from Me se démarque aussi par l’instrumentation limitée au piano et à la voix, puis guitare et voix, jusqu’à ce que des chœurs s’ajoutent, puis les percussions. Une construction très bien préparée qui restera en tête.

À la fin, on a droit à un retour de la lenteur extrême, avec une petit fond d’angoisse, et aucune parole. Ici, l’ambiance western est à son comble.

Ce nouvel album de Timber Timbre n’est donc, évidemment, pas fait pour toutes les oreilles. Les habitués du band sauront apprécier cet opus, mais les non initiés pourront avoir besoin de quelques écoutes avant de pouvoir se faire une opinion. Bref, un bon album, mais peu accessible.

À écouter : Hot Dreams, Curtains?!, Run from Me

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s