I Love You – The Neighbourhood

the-neighbourhood-i-love-youSorti le 22 avril 2013

Le band indie-rock américain The Neighbourhood (à ne pas confondre avec The Neighborhood!) a sorti son premier album, I Love You, en 2013. À l’image de la pochette, le groupe mise sur une musique assez «grise», qui contraste avec le titre aux apparences sympathiques de l’album.

C’est How qui débute cet album avec une longue intro semi inquiétante. Après une minute de cette lente montée où on entend principalement du feedback de guitare, la chanson débute. Ambiance lente et encore plus lourde, le ton est donné. Par contre, mélodiquement, cette chanson ne retiendra pas particulièrement l’attention.

Par contre, Afraid se démarque un peu plus. Plus rapide, la composition du refrain et surtout de l’efficace pré-refrain (les paroles «rentrent dedans», même quand on écoute distraitement) sont impeccables. Il est difficile de mettre le doigt sur lesquels, mais ce genre de chanson rappellera celui d’autres artistes de la scène indie-rock.

La première chanson à rester en tête est le single Sweater Weather, qui est probablement celui qui a permis au band de sortir de l’ombre. Mais c’est aussi celui qui est parmi les moins dark de l’opus. Aussi, elle fait du bien dans l’album dans la mesure où on a justement besoin de quelque chose de moins lourd.

Justement, tout de suite après, on revient vers la lourdeur avec un gros beat de drum hip hop sur Let It Go. Cette chanson pourrait un peu sonner comme le premier Foster the People, mais avec une fois moins aigüe et avec (beaucoup) moins de joie de vivre. Quant à Alleyways, c’est avec Abandoned Pools qu’on peut faire un lien, particulièrement la chanson Start Over. La chanson de The Neighbourhood est par contre légèrement plus énergique.

De retour à la lourdeur, Female Robbery est assez difficile à battre, suivie de Staying Up. La dernière chanson, Float, finit bien cet album avec la même énergie qu’on a sentie tout au long de celui-ci. La fin de la chanson est en formule guitare-voix, avec un son de vagues en arrière-plan… pas de doute, I Love You est bien terminé.

La critique en général n’a pas semblé impressionnée par ce premier album studio de la formation indie-rock. Si toutes les chansons ne sont pas si marquantes, il faut admettre que le monde de la musique manquait de bonne musique indie sombre dernièrement. The Neighbourhood comble ce manque et le fait finalement très bien. Par contre, ce n’est assurément pas le genre d’album à écouter en boucle si on veut mettre du soleil dans sa journée.

À écouter : Afraid, Sweater Weather, Alleyways

7,2/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s