I’m Free – Jordan Officer

Jordan-Officer I'm FreeSorti le 18 mars 2014

Le nom Jordan Officer a longtemps été associé à celui de la chanteuse jazz montréalaise Susie Arioli, étant son fidèle guitariste depuis de nombreuses années. Il avait lancé un premier album en solo en 2010, mais revient en 2014 avec un projet purement blues. L’album I’m Free retourne donc au «premier amour» du guitariste et chanteur après avoir touché au jazz, au country et au rock pendant tant d’années.

Officer a bien retenu sa leçon sur le blues, aucun doute à avoir. Ses compositions sont musicalement dignes des grands noms de cette scène, sa technique de guitare paraît tellement naturelle et en plus il chante par-dessus avec un certain naturel. S’il devait y avoir un élément moins fort, ça serait bien la voix, mais l’énergie blues est tellement respectée que cela ne posera pas problème à l’oreille.

N’ayant rien sorti depuis 4 ans au moment de présenter I’m Free, Jordan Officer a judicieusement décidé de se «présenter» sur At Least I’ve Got the Blues. «Hi my name is Jordan Officer. I’m 36 years old and I have two kids», et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il commence à chanter. L’effet s’estompe si vous écoutez l’album plusieurs fois, mais cela entre quand même dans un blues très «personnel», où le chanteur-guitariste vous promet qu’il vous livre ses tripes sur disque. Et Officer n’est pas très loin de cette intensité.

Plusieurs titres respectent la plus pure tradition blues. Les I’m Free, I’m All Alone ou Jackie’s Tune, pour ne nommer que celles-ci, offrent un son familier avec un petit quelque chose de plus. Ce qui n’est pas méchant du tout.

En revanche, l’imposant bagage jazz de Jordan Officer transparait sur quelques titres. A Night of Fun ou Two Will Do, par exemple, offrent une petite groove plus «swinguée» qui ne déplait pas et qui apporte de la fraîcheur entre deux pièces lourdes de blues.

Après huit belles compos, naviguant entre pièces lentes et plus actives, Jordan Officer fait un cadeaux aux nostalgiques avec deux covers, Ain’t Nobody’s Business (Porter Grainer et Everett Robbins) et Hang ‘Em High (Dominic Frontiere). D’ailleurs Cette dernière chanson termine à la perfection cet album.

Jordan Officer est décidément un nom qui mérite à être connu dans le milieu. On a droit d’espérer que ce second opus, simple dans l’instrumentation mais impeccable dans la technique et assez sincère dans la ligne vocale attisera l’intérêt du grand public à cet artiste d’ici qui n’a rien à envier aux autres grands de ce monde.

À écouter : At Least I’ve Got the Blues, A Night of Fun, Hang ‘Em High

8,6/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s