Entrevue avec Paule-Andrée Cassidy

PAC LIBRE COUVERTURE 150 DPIPar Olivier Dénommée

À l’occasion du lancement de son sixième album en carrière le 4 juin dernier au Petit Medley, la chanteuse Paule-Andrée Cassidy a accordé quelques minutes à Critique de salon. C’est une artiste déterminée et fière de son travail qui a répondu à nos questions.

Critique de salon : Quelles sont vos premières impressions sur le lancement de ce soir, qui s’est fait dans une ambiance intime?

Paule-Andrée Cassidy : Avec ce lancement, nous tenions à marquer le coup et surtout avoir un contact avec notre public. J’étais très contente de présenter l’album et que les gens du public viennent me voir par la suite.

Effectivement, les personnes présentes s’arrachaient pratiquement la chanteuse, faisant la file pour aller lui parler, la féliciter ou lui demander un autographe. Elle a tout de même trouvé un moment au milieu de tout cela pour répondre à nos questions, au risque de tester la patience de quelques fans!

CdS : D’où vous est venue l’idée du concept de cet album, axé sur le tango avec comme titre Libre échange?

PAC : Cela fait longtemps déjà que j’intègre ce style à mes chansons, mais je n’avais encore jamais autant plongé dans cet univers-là. Un jour je me suis demandé ce que je pourrais faire pour me renouveler et j’ai décidé d’y consacrer un album, mais sans pour autant dire que je deviens une chanteuse de musique du monde!

Paule-Andrée Cassidy a énuméré son parcours menant à la naissance de Libre échange. Sa démarche l’a entre autres amenée avec ses musiciens à passer un séjour en Argentine, berceau du tango. Aussi, elle explique que les chansons sur son album sont toutes «passées» par le tango à un moment ou un autre dans le processus. Certaines y sont restées, d’autres non, mais cette influence marque les 16 chansons de cet opus et sert de fil conducteur, selon la chanteuse.

CdS : Pendant combien de temps avez-vous travaillé sur cet album?

PAC : Ça a été une longue histoire! J’ai commencé en 2010 à faire une première ébauche, avec dans l’esprit de le monter sur scène pour 2011. Mais le décès de mon directeur musical et compagnon a changé mes projets. Le projet a fini par se concrétiser en février 2012. Pendant l’année et demie entre la création des œuvres et l’enregistrement final, nous avons beaucoup tourné en Europe, ce qui a permis aux chansons de murir avant de passer au studio.

CdS : Quelle est votre plus grande fierté sur cet album?

PAC : C’est le premier album où je m’implique autant dans la réalisation, et le premier où je coécris des chansons et j’en suis très fière. Mais ma plus grande fierté, je crois que c’est l’équipe fabuleuse avec laquelle je travaille. Je suis entourée de gens extraordinaires, autant au niveau de l’équipe technique, des musiciens, la réalisation, sans oublier celui avec qui j’ai coécrit mes chansons (Reggie Brassard), ni Michel Rivard qui m’a donné une chanson. J’ai réussi à réunir toutes ces personnes autour de ce projet et j’en suis particulièrement fière.

CdS : Considérez-vous que cet album est l’occasion pour le public de vous découvrir ou vous redécouvrir?

PAC : Oui, assurément! Le dernier album que j’avais fait avec des créations date de 2006. Et mon dernier album, il y a six ans, ne contenait que du répertoire de reprises. J’aime beaucoup faire des reprises et il y en a encore dans cet album, mais j’en suis rendue ailleurs comme artiste. Cela reste moi, évidemment, mais mon art a évolué. La réalisation de Libre échange est aussi beaucoup plus colorée que ce qu’on a fait avant.

La reprise la plus surprenante de l’album est certainement Le poète des temps gris, de Daniel Boucher. Paule-Andrée Cassidy a admis que ce choix intrigue beaucoup, mais explique qu’elle a fait un lien entre le personnage de la chanson de Boucher et celui d’une chanson d’Astor Piazzolla. En plus elle a toujours adoré cette chanson. Ce choix s’est donc un peu imposé de lui-même.

À suivre

L’artiste, sans avoir pu donner plus de précisions, nous a affirmé qu’elle travaille sur un spectacle pour septembre, qu’elle présenterait à Québec le 19 et à Montréal à une date non loin. Une tournée en Europe est également prévue par la suite pour promouvoir cette nouvelle sortie.

La critique complète de l’album Libre échange est disponible ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s