Racine carrée – Stromae

Stromae-Racine-CarréeSorti le 16 août 2013

Le buzz autour du chanteur belge Stromae ne semble pas se démentir. Son premier album, Cheese, avait fait jaser, mais l’attention accordée au «prodige» s’est décuplée depuis qu’il a sorti Racine carrée, un deuxième album qui accentue sa capacité à mélanger des rythmes entraînants à des paroles plus lourdes.

Ceci étant dit, un buzz reste un buzz, mais au-delà de cela, voyons si Racine carrée passe vraiment le test.

La chanson Ta fête débute ce second album. Ce titre est considéré comme une sorte de suite à Alors on danse, le grand succès de son premier opus. Un beat justement dance avec une pincée d’intensité supplémentaire, le tout mélangé avec des paroles au double sens résolument agressif.

Musicalement, on adoucit le tout sur Papaoutai, premier simple de l’album. On y parle de l’absence paternelle de façon presque dramatique. Quelques bouts de texte portent à réfléchir, mais cela ne fait pas nécessairement de cette chanson la plus profonde. Il faut tout de même reconnaître que le rythme du refrain est difficile à résister, ce qui explique son succès viral.

L’autre succès majeur de l’album Racine carrée, c’est Formidable. Refrain plutôt touchant les premières écoutes, cet effet s’estompera très rapidement après quelques écoutes. Le succès est dramatique, mais le personnage que joue Stromae n’est pas particulièrement sympathique. Lourdement éméché et sur-moralisateur, son personnage n’est pas attachant et ne donne pas particulièrement envie d’assimiler.

En fait, le problème avec les chansons de l’artiste, c’est qu’elles sont soit des propos forts, soit des jeux de mots vraiment habiles, soit une forte musique derrière. Mais on a très rarement à tous ses éléments ensemble. Ainsi, Bâtard et Moules frites tombent dans le registre des sujets forts. Et encore, pour Moules Frites, il faut bien écouter pour comprendre la référence au sida.

Tous les mêmes, Quand c’est?, Avf, en revanche, vont du côté de la musique plutôt mémorable. Et, Humain à l’eau a tendance à offrir des jeux de mots très solides qui porteront à réfléchir si on prenait le temps d’analyser ce que le chanteur veut dire au fond. Notez le beat très «club» de la chanson Humain à l’eau, qui donnera donc plus envie de juste danser plutôt de s’approfondir sa réflexion sur la vie.

Le titre qui arrive le plus à combiner toutes les qualités que l’artiste peut mettre dans ses chansons est probablement Carmen. Référence parfaitement assumée à l’opéra de Bizet et de sa chanson L’amour est un oiseau rebelle, la chanson parle de l’importance qu’on peut accorder à Twitter. Les jeux de mots sont très forts, mais cela reste une piste qui passe relativement inaperçue au milieu de ses grosses chansons. Et mention à Sommeil, qui mélange un bon beat pour parler de ce qui semble être la dépression, ainsi qu’un lien avec les excès. Les paroles peuvent aussi faire réfléchir.

Mention à Merci, qui passera probablement totalement inaperçue dans l’album. La raison? Elle n’a aucune parole, mais justement, c’est l’occasion de pouvoir vous attarder uniquement à la musique qui est entraînante et donne l’énergie de terminer cet album après une douzaine de titres qui nous rappellent que ça ne va pas très bien dans le monde. Donc pour ce titre, merci à toi Stromae.

Cependant, comme mentionné, l’artiste n’arrive pas à bien équilibrer ses sujets, ses paroles et sa musique pour arriver à faire des produits solides en tout point. C’est dommage, mais cela confirme tout de même le potentiel de l’artiste qui aura encore d’autres occasions de se reprendre et de faire des chansons plus équilibrées entre ces diverses épices afin de produire l’album pop franco ultime.

À écouter : Carmen, Sommeil, Merci

7,1/10

Par Olivier Dénommée

(Modifié le 22 juin 2014)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s