Des cobras, des tarentules – 3 gars su’l sofa

3 gars sul sofa cobras tarentulesSorti le 7 mars 2007

Le trio 3 gars su’l sofa a été fondé à Jonquière en 2003, mais a lancé son premier album en 2007, intitulé Des cobras, des tarentules. Mettant de l’avant un humour absurde mélangé à une musique folk-rock beaucoup trop efficace, le groupe a rapidement connu le succès, notamment grâce à quelques titres particulièrement accrocheurs du trio.

L’intro de l’album suffit pour donner le ton : L’Île de Pâques offre un moment de réflexion philosophique, avant d’arriver à l’impressionnante chanson Véronique. Assurément une des plus belles histoires de hangover/buzz jamais écrites.

Autre chanson mémorable, Trois est l’éloge de ce chiffre presque magique (mais est-ce bien surprenant, pour un band appelé 3 gars su’l sofa?). Puis on donne un ton plus dramatique à leur musique sur L’Antarctique, le temps d’une brève chanson. Le soleil revient à À la plage. Imaginez une chanson de Beau dommage mais avec beaucoup plus d’humour.

Chanson officielle de votre prochain farniente, Le facteur en fera assurément sourire plusieurs qui se sentiront un peu concernés par les paroles. Et que dire de Ton saxophone, d’une étrange sensualité… jamais un t-shirt bleu n’aura paru aussi excitant. Lorsqu’on arrive à Samedi, on a l’impression de déjà connaître la chanson tellement le style «ballade pop-rock pluvieuse» est bien repris par le band. On enlève les paroles et on croirait que c’est du Paramore en plus soft. Et le sujet abordé est parfait et beaucoup moins absurde (bien que clairement parodique du style) que les autres de l’album. Le même genre d’observations se fait avec Tout le monde est là.

Petite gâterie sucrée pour les oreilles, L’été est la chanson d’amour estivale par excellence, réussissant à être plus cute que les vraies chansons pop qui portent sur le même sujet. Et la «dernière» chanson, La danse du robot, est séparée en deux parties. Une première donnant l’impression d’un conflit ou d’une tension dans un couple, et une deuxième qui confirme finalement le contraire. Tout est bien qui finit bien! En fait, ce n’est pas exactement fini, puisqu’il y a une piste cachée, Le Tour de France, faisant l’éloge des cyclistes qui s’adonnent à cet événement.

C’est un premier album pour le trio établi à Montréal, mais après quelques années de préparation et de complicité. Cela a donné des titres extrêmement solides, entre d’autres titres qui ne resteront pas autant en tête. Le style est aussi extrêmement accrocheur. Et pour un album humoristique, l’album se laisse terriblement bien écouter. Un excellent premier pas pour 3 gars su’l sofa.

Il est possible d’écouter l’album sur la page BandCamp du groupe.

À écouter : Véronique, Trois, L’été

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s