Where I Belong – Bobby Bazini

Bobby bazini where I belongSorti le 26 mai 2014

Le deuxième album de Bobby Bazini était particulièrement attendu, d’autant plus que Better In Time, sorti 4 ans plus tôt, avait été un grand succès. Where I Belong a donc été une belle occasion pour le chanteur de peaufiner son style et de gagner en maturité. Surtout dans la voix, qui ne semble pas avoir seulement 25 ans.

Les premières notes de Heavy Love laissent croire que depuis le précédent opus, Bobby Bazini a ajouté le country à ses influences, ce qui s’ajoute au rock’n’roll, au blues, à la soul… Quoi qu’il en soit, le début de l’album n’est pas aussi «heavy» que celui de Better In Time, mais il met très bien la table.

Cherish Our Love et Cold Cold Heart qui suivent nous submergent d’une énergie rétro terriblement efficace, le tout agrémenté d’un brin de soul dans la voix. Puis la pièce-titre Where I Belong se laisse très bien savourer dans un registre plus ballade.

La reprise de Ain’t No Love In the Heart of the City (à l’origine interprétée par Bobby «Blue» Bland) apporte une touche de groove à cet album qui avait pris une tangente assez douce avant de revenir à la ballade sur I’m Gonna Be Your Man. Bazini bifurque ensuite vers le country le temps de Take Me Home.

Down On My Knees offre une instrumentation et un rythme plus solides, ce qui se prend très bien, puis Worried Again, probablement la pièce la plus émouvante de tout l’opus, avant de terminer sur Wish You Were Here, chanson à saveur country aussi plutôt émotive. En bonus, on a droit à la reprise de To Love Somebody (des Bee Gees mais remise au goût du jour plus récemment par Michael Bublé) en duo avec Serena Ryder. Une belle petite finale tout en douceur.

Bobby Bazini, en vieillissant, a finalement pris une direction plus douce musicalement. Sa voix et sont jeu de guitare sont impeccables, pas de doute, mais il exploite beaucoup moins cette énergie qui avait charmé tant d’oreilles sur son précédent opus. Cela reste un album plus mature, plus réfléchi, et l’artiste n’a pas à être gêné de ses choix. Il a précisé son style et touchera ainsi un auditoire plus précis, qui aime une musique plus légère. Toutes ses chansons sont belles et mélodiques, mais à mon oreille, seule Worried Again ressort véritablement du lot et arrive à surpasser les émotions dégagées dans les meilleures pistes de Better In Time.

À écouter : Cold Cold Heart, Down On My Knees, Worried Again

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s