Babymetal – Babymetal

BABYMETAL-BABYMETAL-CoverSorti le 26 février 2014

Quand j’ai écouté du Babymetal pour la première fois, c’était le vidéoclip de leur chanson Gimme Chocolate. J’étais crampé pendant dix minutes tellement le concept m’est apparu absurde. Puis j’ai écouté deux, trois chansons, puis tout l’album, et force était de constater qu’il s’agit là d’un chef-d’œuvre. Babymetal est génial à tous les points de vue. Pour moi, un chef-d’œuvre se définit de la façon suivante : c’est neuf, pas de la musique déjà entendue, c’est à la fois rentre dedans et accrocheur sans être cheezy, c’est à la fois complexe et abordable et, finalement, c’est superbement exécuté. Finalement, je dois pouvoir l’écouter au complet autant de fois que je le souhaite sans m’en lasser. L’album éponyme de Babymetal respecte tous ces critères.

La première chanson, Death, montre le pur génie musical derrière le groupe. On entend très peu les trois adolescentes japonaises chanter, mais la composition est tellement puissante, forte, qu’elle est impossible à ignorer.

Megitsune est selon moi la meilleure pièce de l’album. Elle dégage une telle énergie, en fait comme tout le reste de l’album. Cette chanson, déjà plus accessible à un large public que Death, emploie une mélodie accrocheuse appuyée par des guitares lourdes et une batterie rapide et bien synchronisée.

Gimme Chocolate est aussi un petit chef-d’œuvre en soi. Je ne comprends presque rien du japonnais à part quelques bases genre baka, arigato et autres truc appris dans Naruto. Par contre, tu peux presque chanter en même temps que ces trois filles tellement les paroles, qui parlent d’un sujet universel, le chocolat, sont simples sans être bébé mal foutu. Et le solo de guitare est assez impressionnant.

Iine, la quatrième chanson, est celle qui cadre le moins avec le reste de l’album, car elle sonne beaucoup plus J-pop que les autres. On a ensuite un breakdown de hip-hop et puis BWAAAAA METALCOOORE UUUUUHHHH GWAAAAA GROSSE GUITARES et puis retour à la J-pop. Dafuq did I just hear?

En fait je ne vais pas m’attarder sur toutes les chansons, car j’en aurais tellement à dire. Pour résumer, cet album varie à chaque chanson, passant de gros death metal à J-pop à speed metal en y incluant au passage des extraits d’autres styles de musique. Entre autres, il y a un passage dubstep dans Uki Uki Midnight et dans Song 4, il y a même un passage reggae. On peut également noter les références à Metallica, entre autres le début de Death qui ressemble au passage le plus connu de One et Song 4 qui rappelle par moments Master of Puppets.

Cet album est quasi-parfait. Il y a selon moi quelques petits éléments que je changerais, comme la partie hip-hop qui ne fittait pas ou certaines chansons que je retravaillerais, mais en somme cet album est excellent. Il va falloir me tuer pour m’empêcher d’aller voir Babymetal au Heavy Montreal. Je vois déjà arriver les pseudo-métalleux arriver et dire que c’est de la marde parce que le vrai métal c’est des trucs genre Nile ou Mayhem et que Babymetal c’est juste fif ou autre insulte complètement conne et sans argument du genre. À ceux je ne répondrai que ceci : haters gonna hate.

À écouter : Death, Megitsune, Iine (pour son breakdown metalcore), mais toutes les autres chansons valent aussi une écoute!

9,5/10

Par Sacha Dürig

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s