NOUVELLES : Un autre niveau pour le Festiblues

Festiblues logoPar Olivier Dénommée

Même si l’événement, présenté cette année du 7 au 10 août, reste dans l’ombre du Heavy Montreal, le Festiblues international de Montréal, qui se tient pour une dix-septième année à Ahuntsic ne cesse de grandir et d’enrichir sa programmation pour le plaisir des amateurs du genre. D’ailleurs, cette année les organisateurs ont insisté pour présenter leur plus grande innovation : l’instauration d’une «méga scène», la scène Loto-Québec, au lieu de deux scènes plus petites où les shows s’alternent.

Cette scène, digne de celles qu’on retrouve dans tous les grands festivals estivaux montréalais aura l’occasion d’accueillir plusieurs grands noms et des artistes de la relève pendant quatre jours, essentiellement au Parc Ahuntsic (tout près du métro Henri-Bourassa).

Les incontournables

Critique de salon couvrira une bonne partie du 17e Festiblues, mais on ne peut s’empêcher d’être un tantinet plus excités à l’idée de voir les shows de certains artistes en particulier : jeudi, le band électro-jazzy Misteur Valaire (21h15); vendredi, Mario St-Amant (20h), samedi, Martin Goyette qui a donné un avant-goût mardi de sa prestation (19h), le guitariste Jordan Officer (20h) et Daniel Bélanger (21h15). La soirée du samedi promet d’être particulièrement chargée pour les fans, surtout avec Daniel Bélanger, «le p’tit gars de Ahuntsic», pour clore la soirée.

Le chanteur et harmoniciste Martin Goyette a offert une performance accompagné de son guitariste, mais sera en quatuor le 9 août.
Le chanteur et harmoniciste Martin Goyette a offert une performance accompagné de son guitariste, mais sera en quatuor le 9 août.

Ajoutons à la programmation de la grande scène des shows présentés dans les bars environnants. Ça mérite le coup d’œil!

Un incitatif

Le Festiblues peut être fier de ses prix plus que compétitifs : 7$ pour une soirée, 18$ pour les quatre jours. Et les moins de 12 ans peuvent profiter des festivités tout à fait gratuitement. Si ce n’est pas assez, sachez qu’un tirage aura lieu entre les festivaliers pour gagner une superbe guitare Gibson Epiphone rouge, autographiée par l’ensemble des musiciens participants de cette 17e édition.

Cette guitare sera signée d'ici la fin du festival par l'ensemble des participants.
Cette guitare sera signée d’ici la fin du festival par l’ensemble des participants.

Bref, le Festiblues a mis les bouchées doubles cette année pour faire rayonner le blues dans la partie nord de Montréal. Gageons que de belles surprises attendent les festivaliers entre le 7 et le 10 août prochains.

Plus de détails et la programmation complète sur le site officiel.

(Crédit photos : Olivier Dénommée)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s