Glass Boys – Fucked Up

Fucked-Up-Glass-BoysSorti le 3 juin 2014

Le quatrième album du band punk/hardcore de Toronto confirmera à coup sûr que le band Fucked Up porte bien son nom. «Cet album-là est moins facile d’approche que les précédents», peut-on entendre entre les branches. Après plusieurs écoutes attentives, voici ce qu’on retient de l’album Glass Boys.

Une intro ambiante d’une trentaine de secondes sur Echo Boomer nous met dans une atmosphère plutôt légère, avant que le gros beat embarque, suivi du reste de la section rythmique. Mine de rien, c’est assez rock a ça a plutôt de la groove… puis la voix embarque. Une voix plutôt typique, où on entend le chanteur vomir une même note jusqu’à la fin de la chanson, enterrant la musique pourtant intéressante à écouter. Touch Stone qui suit est un copier-coller de la première chanson, avec le chanteur sur la même note encore, empêchant d’écouter la musique qui n’est pas très loin de ce qu’on entendait sur Echo Boomer… Ça ne commence pas très bien pour l’album.

Une lueur d’espoir sur Sun Glass, avec une intro à la guitare acoustique. Une chanson douce comme Rise Against sait si bien en faire? Pas exactement, puisque la musique revient chargée d’agressivité, et la voix réussit à être encore plus pénible que sur les autres titres. On a tout de même droit à une petite pause aux deux tiers de la chanson, où on n’entend pas de voix. Cela permet de confirmer qu’au moins la portion instrumentale est bonne.

Sentiments mitigés sur The Art of Patrons. La musique est, encore, intéressante, avec une groove d’un vieux band rock, mais la voix, elle, ne change toujours pas. Elle est tellement sur la même ligne qu’on dirait au début qu’elle chante la mélodie de Satisfaction de Benny Benassi. Penser à cette coïncidence rend étrangement la chanson plus agréable, puis l’arrivée d’un chanson invité apporte une touche de mélodie dans la voix, qui se prend plus que bien. Puis sur Warm Change, le drum du début rappelle Echo Boomer. Par contre la voix fait un petit peu plus de «pirouettes» que sur les autres titres de l’album. Outre cela, elle ressemble aux autres titres, jusqu’à 3 minutes, où on nous offre une longue portion instrumentale, avec notamment un solo de guitare et des sons d’orgue, pendant un bon 2 minutes.

La ligne vocale de Paper the House, même si elle est encore criée de façon irritante, passe étrangement mieux que dans le reste de l’album. Le semblant de mélodie est probablement plus convainquant. Lorsqu’on arrive à Led by Hand, on réalise que le mix a passablement été révisé, puisque la voix occupe beaucoup moins de place, au profit d’une musique rock beaucoup plus dynamique. Malheureusement, ça ne dure pas et les vomissures reprennent le dessus sur The Great Divide et sur Glass Boys, la chanson-titre qu’on a gardée pour la fin. Même si ces deux chansons sont légèrement plus mélodiques que celles présentes en début d’album, elles ne se démarqueront pas particulièrement du lot, si ce n’est la finale au piano solo.

Pour ceux qui ne sont pas des amateurs du vocal hardcore, cela peut prendre quelques écoutes pour réussir à ne plus écouter la voix du tout. Lorsque vous y arrivez, vous pourrez apprécier la musique oscillant entre le rock, le punk et l’indie, qui se laisse finalement assez bien écouter. Malheureusement, le mix laisse (beaucoup) trop de place à la voix et nombreux seront ceux qui n’auront pas le courage de passer à travers l’album pour «apprendre à l’apprécier». Fucked Up et cet album en particulier ne sont faits que pour un public très précis, et tant pis pour les autres.

Et si vous êtes un amoureux du genre et que la voix ne vous dérange pas du tout, vous avez devant vous un opus plein de belles lignes musicales, avec seulement quelques beats répétitifs parmi la belle offre musicale de Fucked Up. Un album qui peut aussi vous prendre quelques écoutes à apprivoiser mais qui peut devenir de plus en plus intéressant à chaque écoute.

À écouter : The Art of Patrons, Warm Change, Paper the House

5,6/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s