New – Alex Pangman

Alex_Pangman_coverSorti le 4 novembre 2014

L’ironie vous arrachera un sourire en coin. L’album s’intitule New, mais ce qu’on entend nous ramène aux belles années du swing, autant dans la technique vocale de la chanteuse torontoise que dans le son du band qui l’accompagne. Enregistré à la Nouvelle-Orléans, l’album sort à peine un an après son Have a Little Fun.

C’est en lisant le livret que le titre prend tout son sens : un nouveau studio avec de nouveaux musiciens et un nouveau producteur, ce qui apporte une nouvelle vibe et de nouvelles chansons. Finalement il est mention de ses nouveaux poumons (elle a subi en 2013 une seconde transplantation pulmonaire depuis 2008). Sachant cela, on a encore plus de respect pour son énergie et sa voix qui nous transportent dans le temps.

L’esthétique de New est volontairement rétro, mais son contenu n’en est pas moins varié; on retrouve des classiques, bien sûr, mais aussi des compositions plus récentes et du matériel écrit par la chanteuse. Commençons doucement avec Fit as a Fiddle, chanson des années 1930 qui ne peut vous laisser indifférent de par sa légèreté entraînante.

Plus mélancolique, I’ll Never Smile Again réussit, malgré tout, à conserver une petite touche de sensualité. Mais Alex Pangman préfère clairement les chansons plus joyeuses et It’s Never Enough, sa composition, veut vous faire taper le rythme du pied. Autre piste très fun à écouter : Rhythm is Our Business. Pièce légère et simple où la chanteuse présente ses instruments qui font leur petit solo chacun. Étrange mais cette chanson devient de plus en plus accrocheuse et entraînante à chaque écoute!

Composée en 1918, l’interprétation de The World is Waiting for the Sunrise est savoureuse, sans parler de You Let Me Down, qui tend vers le slow sans briser la chimie de l’album. Et les brillants solos au milieu de cette chanson ne font qu’ajouter à la force de la piste. Le sautillant When I Get Down I Get High se laisse aussi très bien écouter.

Amateurs de piano, Sweet Substitute sera votre chanson par excellence, où cet instrument occupe une grande place. Rien d’extrême dans la technique, juste une belle mélodie au piano qui complimente parfaitement la voix de la chanteuse.

En fait, sur chaque piste ou presque, on a droit à des solos brefs et jamais trop lourds. Rien ne semble de trop dans l’enregistrement, au contraire. Cela donne un tout plutôt homogénéisé, avec ses subtilités d’une pièce à l’autre. Je pensais qu’on avait fait le tour du «vieux» jazz et que toute reprise de cette ère musicale serait une pâle copie. Alex Pangman fait renaître cette époque de la plus belle des façons… Un mélange entre l’énergie rétro et l’audace de 2014. Un mélange entre la nostalgie et la découverte.

À écouter : Fit as a Fiddle, You Let Me Down, Sweet Substitute

8,1/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s