Le banquet – Propofol

propofol-le-banquetSorti le 16 septembre 2014

Connu pour sa participation en tant que musicien avec Ariel, Gazoline, et Xavier Caféine, c’est après plusieurs années d’attente que Propofol nous arrive avec son premier album en carrière, Le Banquet. Le duo est composé de la chanteuse Marie-Anne Arsenault à la basse et de Jonathan Gagné à la batterie. Ils nous présentent maintenant leur projet électro pop-rock qui se démarque par une énergie forte et agressive à l’écoute. 

Les pièces Fibre optique, La rivière et L’étale, qui rappellent le rock accrocheur du groupe Metric par leurs rythmiques et les claviers mélodiques, ouvrent l’opus avec force. Suit ensuite Commando et Nous irons dans les bois, des morceaux aux sons plus industriels et déchaînés, comparables au style du groupe Artist of the Year. Aussi dans le même genre, la chanson Objets étranges démontre avec brio le plein potentiel de Propofol. En effet, la mélodie de voix accrocheuse, le rythme qui fait taper du pied et les sons électroniques travaillés avec soin et justesse en font un extrait de haut calibre musical à écouter très fort. On retrouve également sur cet album un contenu plus pop et accessible, notamment avec Le banquet ou La suite qui ont un potentiel radiophonique intéressant.

Toutefois, l’enregistrement est majoritairement destiné à un public initié. En effet, les claviers et séquences sont utilisés à surdose et mixés très fort. À mesure que l’album avance, ils deviennent redondants et épuisants à l’écoute. La qualité et l’efficacité des structures de chansons sont inégales et manquent de fluidité. Certaines sont déroutantes avec des enchaînements d’accords complexes, quasi rock progressif, plus éloignés du modèle pop conventionnel. La qualité des textes est décevante, sans caractère et manque majoritairement de profondeur dans les sujets traités. Heureusement que les mélodies de voix sont envoûtantes et permettent de faire oublier cette lacune.

Il s’agit tout de même d’un très bon produit présenté par Propofol qui visite un style peu exploité au Québec. De par son audace, il sort des voies préconçues par l’industrie québécoise et apporte beaucoup de fraicheur. Un album à deux niveaux où l’excellence musicale et la fusion des styles sont malheureusement ternies par une approche plus expérimentale et brouillonne.

L’album est disponible sur la page Bandcamp du groupe.

À écouter : Objets Étranges, La Suite, Le Banquet

6,8/10

Par Ragoo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s