CHRONIQUE : David Myles nous met dans l’esprit des Fêtes

IMG_3293Par Olivier Dénommée

Le tout s’annonçait prometteur à l’avance : l’auteur-compositeur-interprète David Myles jouit d’une très bonne réputation d’un public assez éclectique et on nous propose un spectacle basé sur son tout nouvel album de Noël, paru le mois dernier. Esprit des fêtes, here I come! me suis-je rapidement dit en voyant l’alléchant spectacle. Et il valait largement le déplacement jusqu’à L’Astral le 13 décembre dernier.

Je n’ai pris que très peu de notes pendant le show, étant trop aspiré par l’efficacité redoutable des arrangements proposés par Myles et ses musiciens. En formation trio – deux guitares et une contrebasse – le chanteur de Nouvelle-Écosse au milieu avec ses acolytes qui l’appuient dans les back vocals. De petits sourires apparaissaient à chaque fois. Simple, mais ô combien accrocheur. Au menu, des chansons de Noël à saveur folk-jazz, mais aussi d’autres succès que l’artiste aime interpréter afin de ne pas saturer son public.

Parmi les passages les plus mémorables du spectacle, on retiendra sa petite histoire du doo-wop. «Il n’est pas tant difficile de trouver des musiciens qui peuvent en faire que des musiciens qui veulent en faire!» a-t-il dit, incitant le public au rire. Il n’a pas tort; cela peut vite devenir cheesy, et David Myles a utilisé cela à son avantage pour une pièce plus humoristique.

IMG_3264IMG_3258

On m’avait grandement vanté les talents d’animateur de foules de Myles. Sa théorie des «quatre niveaux» de participation du public a très bien fonctionné et je crois bien que c’était la première fois que j’entendais le public taper des mains du début à la fin d’une même chanson pour faire un peu compétition aux églises gospel des États-Unis.

Ceux qui connaissent l’artiste ne seront pas surpris de savoir qu’il a joué le hit Inner Ninja, le morceau de hip-hop canadien le plus vendu. Car au cas où vous l’ignoriez, cette chanson de Classified faisait le featuring de David Myles, et a conquis les radios ainsi que les honneurs. Myles a d’ailleurs blagué en mentionnant que jamais il n’aurais deviné qu’il reparte un jour avec le Juno dans la catégorie hip-hop. Décidément, un sympathique personnage, empreint d’humour et de talent.

Pour en revenir strictement à la musique, les amateurs de guitares ont été servis. La vibe était bonne et il y avait une bonne alternance entre morceaux énergiques et plus doux, puis entre les chansons de Noël et les autres titres. Un spectacle bien équilibré, accessible et particulièrement divertissant, qui s’est terminé avec une version a capella de O Holy Night.

David Myles a promis qu’il tenterait de revenir dans quelques mois à Montréal. On le souhaite sincèrement, surtout s’il peut nous donner un tel spectacle à tout moment de l’année!

(Crédit photos : Olivier Dénommée)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s