Contre-courage – Julien Gagné

julien gagné contre-courageSorti le 6 février 2015

Le jeune auteur-compositeur-interprète montréalais Julien Gagné a travaillé très fort avant d’offrir un premier EP, qu’il a coréalisé avec le compositeur et bassiste Jean-Pascal Carbonneau. Contre-courage, décrit comme un opus de chanson folk, comporte beaucoup d’éléments rock et de musique indépendante. En cinq chansons, on explore les différentes facettes de l’artiste.

Le EP débute avec l’étrange Vas-y. Un petit côté Jean Leloup et Daniel Boucher, en légèrement plus tendu. Les paroles aussi ont un côté tendu, surtout avec la ligne vocale de Julien Gagné. Que vous appréciez le style de Vas-y ou non, sachez qu’on change beaucoup de registre : la pièce-titre Contre-courage suit, avec des sonorités folk plus douces. Il reste un arrière-goût de mélancolie, surtout dans la guitare, qui n’est pourtant pas désagréable du tout. Le refrain, somme toute assez simple, a le mérite d’être efficace. Le sujet, encore assez sombre, semble nous confirmer que la noirceur serait bel et bien la ligne directrice de l’opus.

La tour mélange deux énergies. Le piano aidant, la première portion de la chanson garde la pointe de folk mélancolique. Vers la moitié de la pièce, on prend une direction plus indie-rock. Musicalement c’est bien fait, mais on se perd un peu dans les paroles, de plus en plus étranges. En tout cas, c’est très imagé.

Chapeau au refrain de la chanson Mon enfant, d’une efficacité à donner des frissons. Le sujet est plus accessible et on peut se concentrer plus facilement sur l’essentiel : une mélodie et un sujet tous deux touchants. Déjà à la dernière chanson, Fanny se veut aussi touchante, à sa façon. Dans un registre folk-rock léger, on a presque l’impression d’entendre une petite hymne à la paix. Une belle finale pour l’album Contre-courage.

La critique qu’il y a à faire pour la plupart des premiers albums s’applique aussi à celui-ci : même en peu de chansons, on peine à vraiment mettre le doigt sur la direction que veut réellement prendre l’artiste. Julien Gagné veut-il s’approprier le folk semi-dépressif? Ou cherche-t-il seulement à faire réfléchir à travers ses paroles au second degré? Dans tous les cas, il doit préciser ses intentions et son style pour bien atteindre son public-cible. Bien des portes ont été ouvertes avec ce EP et l’artiste a loisir de choisir celles qu’il désire franchir et assumer dans de futurs enregistrements. C’est à suivre.

L’album est disponible pour écoute sur la page Bandcamp de l’artiste.

À écouter : Contre-courage, Mon enfant

7,4/10

Par Olivier Dénommée

(Modifié le 9 février 2015)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s