Home – Electro Deluxe

home-electro-deluxeSorti le 30 septembre 2013

La formation française Electro Deluxe a une belle histoire derrière elle. Fondé en 2001, le projet se voulait une recette electro-jazz instrumental. Puis, l’arrivée d’un chanteur, le très soul James Coplay, a amené le band ailleurs. Home est le premier depuis ce virage plutôt réussi, où on délaisse complètement l’électro (malgré sa présence dans le nom du groupe!) pour aller dans des sonorités vintage, plus proches de celles d’un big band.

Dès la première chanson, Devil, on nous plonge dans le soul très funky de l’album. Bien que les cuivres occupent une place importante, c’est le chanteur qui prend aussitôt la vedette. Entrée en matière impeccable, si on oublie la finale où le chanteur crie gratuitement à la toute fin de la piste (ça casse un peu le mood).

Showdown présente aussi des qualités similaires, avec une brève portion instrumentale au troisième tiers. Car oui, même si le chanteur est très talentueux et fait partie intégrante de l’expérience, les musiciens ont aussi des lignes très intéressantes qu’ils exploitent lorsqu’on passe en mode instrumental. Free Yourself, juste après, est justement instrumental et offre un solide solo de sax au milieu d’une belle pièce funky. Dans le registre des pièces instrumentales, on compte aussi G-Force, l’incontournable Ground (qui me rappelle à chaque fois le thème de Juste pour rire, surtout à la fin…) et Turkey (quelques belles lignes de basses qui méritent attention).

Twist Her revient à la charge avec une énergie dansante irrésistible. Mais les dernières chansons de l’album ne laissent pas leur place non plus : Blacktop River apporte une touche à la fois sensuelle et rythmée. Rise Up offre, quant à elle, un bon ratio vocal/instrumental. Cela se conclut avec Comin’ Home, la chanson la plus douce de l’album, sans tomber dans la ballade.

Si on prend l’album Home pour ce qu’il est, on en dira que c’est un solide album de musique jazz-soul. Si on le prend dans la chronologie d’Electro Deluxe, on est forcés d’admettre que c’est un virage d’autant plus audacieux, mais très réussi. Le band a peaufiné son style a en est arrivé à quelque chose de plus léché que par le passé. Un petit album qui mérite un détour.

À écouter : Ground, Blacktop River, Comin’ Home

8,4/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s