CHRONIQUE : L’appétissant lancement de Quaaludes

Lancement EPPar Charles Laurier

C’est toujours un plaisir pour moi d’aller retrouver quelques visages familiers et d’en ajouter quelques nouveaux à mon registre de mémoire physionomiste dans les petites salles de spectacle fréquentées par la scène alternative montréalaise (pour s’en tenir à cette très large dénomination). Le 1er mars, le lancement du premier EP de la formation indie Quaaludes ne fit pas exception, lancement supporté par un line-up savoureux réunissant autre autres bands indie, emo et punk de Montréal et de Boston.

Je commencerai par souligner que je posais le pied pour la première fois à l’intérieur de La Vitrola, une petite salle fort sympathique aménagée au-dessus d’un bar sur St-Laurent.  J’ai été agréablement surpris par le vaste espace laissé à l’auditoire, la disposition générale assez confortable de la salle et l’acoustique de l’endroit. La qualité sonore du spectacle fut, pour la majeure partie, très satisfaisante.

Voici donc le résumé de cette charmante soirée, à travers mes humbles yeux et oreilles.

Amuse-gueule – Riverbeds

Le spectacle fut débuté en beauté par Riverbeds, dont les quatre membres s’avancèrent timidement sur scène pour lancer les premiers accords de la soirée avec une composition émotionnelle titrée Between Yellow and Blue (et une référence à François Pérusse qui leur vaut à elle seule mon respect). Leur performance fut une agréable découverte,  et fut soulignée par un son exemplaire (surtout en ce qui a trait au son des guitares, qui était chaleureux et coloré), quoique la voix peinait parfois à ressortir du mix. Les membres du groupe affichaient une certaine gêne sympathique sur scène, ce qui, à mon avis, n’affectait pas la qualité de leur performance. Le ton de ce premier set instaura une atmosphère intime et amicale qui régna jusqu’à la fin de la soirée. Autre point qui m’inspira le respect  pour ces jeunes hommes : je tire mon chapeau à leur batteur qui non seulement faisait preuve virtuosité avec ses baguettes, mais qui y rajoutait en chantant simultanément.

Riverbeds

Entrée – Big Knife Little Knife

Ce fut ensuite le trio Big Knife Little Knife qui prit d’assaut la scène avec ses riffs aux saveurs punk en nous livrant des chansons tout droit sorties de du EP Too Many Words. Le style musical n’étant pas trop dans mes cordes, ce n’est pas le band ayant retenu le plus mon attention. J’ai personnellement trouvé que malgré un jeu de guitare énergique et un rythme effréné, la composition manquait légèrement de climax. Je dois préciser que le son de la voix difficilement audible ne m’a pas aidé à prendre pleinement conscience de la dimension de leur musique. Ceci dit, les musiciens jouaient avec chimie et semblaient à leur aise sur scène. L’énergie et la passion était bel et bien présentes.

Plateau de fromages – Quarrels

Le premier des deux bands venus de Boston pour le lancement du EP de Quaaludes était Quarrels, une formation de rock indie aux racines post-hardcore. On eut droit à une performance intense, faisant étalage du talent musical bien évident des membres du band à travers des compositions travaillées et variées en influences et en ambiances. La chanson Best Intentions, un hymne tirée du EP Witches Take Them In, fut, à mon avis, le moment fort de ce set. Le groupe, derrière ses instruments, semblait animé d’une vigueur proportionnelle à l’énergie dégagée par sa musique. À partir de ce moment de la soirée, plus aucun problème ne me semblait apparent du côté son.

Quarrels

Potage – Strange Mangers

Strange Mangers nous offrit alors un set intime et émotionnel avec une succession de magnifiques chansons de shoegaze aux teintes psychédéliques. Le style musical présenté détonait des autres bands de la soirée d’une façon qui n’était pas désagréable; entre la performance intense de Quarrels et le clou de la soirée que serait Quaaludes, Strange Mangers fit office d’interlude et leur son doux et ambiant était le bienvenu. Comme pour tout band de ce style qui se respecte, la présence des musiciens sur la scène était… intérieure.

Plat principal – Quaaludes

Je me contenterai ici de parler du set de Quaaludes de façon générale, puisque j’aborderai dans un autre article la dimension musicale du band (en effet, le dessert sera une critique de son nouvel EP This Is Your Future We’re Talking About, qu’ils jouèrent en totalité). Côté musical, je me contenterai de commenter ici que l’expérience de ces musiciens est apparente, et que leur valeur en tant que band live n’a pas a être remise en doute. Ayant déjà vu ces musiciens sur scène auparavant (le bassiste et chanteur Jon, du temps qu’il était vocaliste pour le band de metalcore Pandora’s Wake, and Chris alors qu’il jouait de la batterie dans le trio de post-hardcore In Beliefs), je savais que j’avais à m’attendre à une performance bien ficelée de leur part et je n’ai pas été déçu par leur interaction ensemble en tant que groupe. Les quatre membres de Quaaludes partagent une chimie efficace et belle à voir, et n’ont aucune difficulté à communiquer, musicalement ou verbalement, avec leur public. On pouvait facilement discerner leur plaisir et leur gratitude de partager ce soir-là leur musique et leur plaisir de jouer avec leur amis, familles, fans et confrères musiciens. Bref, j’avais sous les yeux, ce soir-là, des artistes qui n’avaient pas peur de la contagion causée par leur passion commune. C’était la première fois que je voyais Quaaludes jouer, et j’espère bien que ça ne sera pas la dernière.

Critique du EP This Is Your Future We’re Talking About de Quaaludes se trouve ici.

Le EP de Quaaludes
Le EP de Quaaludes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s