Skrillex and Diplo present Jack Ü – Jack Ü

jackuSorti le 27 février 2015

Avec le projet Jack Ü, Skrillex et Diplo repoussent encore les frontières déjà meurtries de l’électro. Cette aventure de style n’est pas toujours cohérente, mais confirme l’ascension spectaculaire du producteur montréalais Snails.

Album estival sorti en hiver, Skrillex and Diplo Present Jack Ü est une bombe dominant déjà iTunes et Beatport pourtant remplie d’incongruités. Mis à part la date de sortie hasardeuse, que dire du remix de Missy Elliott sur Take Ü There qui est une des aventures les moins réussies dans le Trap, ou encore la première chanson intitulée Don’t Do Drug Just Take Some Jack Ü, titre à peine voilé incitant à la consommation dans les festivals. Ces titres feront certainement partie de tous les grands événements d’électro cet été.

Précisons pour les amateurs du Skrillex classique que seulement une chanson se retrouve en 140 bpm, le tempo classique dubstep l’ayant tant fait connaître, avec Where Are Ü Now, incluant une collaboration avec… Justin Bieber! Une autre surprise qui étonnera les fans de longue date, mais séduira le public-cible de plus en plus jeune.

Le reste des chansons sont toutes des expérimentations plus ou moins réussies au son très Trap ou Moombahton; l’influence de Diplo est majeure sur ce front. Beats Knockin, la 2e chanson de l’album, rappellera à certain le fameux Harlem Shake, mais en moins peaufiné. Febreze est inspiré du rap américain le plus cliché et Holla Out sent la blague à plein nez, alors que des «Air Horns», très populaires sur YouTube, sont utilisés.

On saluera tout de même sur ce dernier titre l’influence probante du producteur montréalais Snails, sorti de l’ombre récemment par OWSLA, la maison de disques de Skrillex. Il y a fort à parier que son tube Wild fera partie des prochains concerts du producteur américain.

Une autre grande surprise est certainement la participation vocale de Skrillex à la chanson Mind. Rappelons que Sonny a commencé sa carrière musicale comme chanteur. Disons que ça passe le test : il ne semble avoir rien perdu de sa voix très punk.

Pour finir, on ne pourra jamais reprocher au duo Jack Ü de ne pas innover : son influence se fait ressentir chez une génération complète de producteurs aux quatre coins de la planète, mais sa condescendance envers ses fans est de plus en plus marquée. Cet album surprise – on dirait qu’il est à peine masterisé – en est un autre exemple. Il est clair qu’avec ce travail, le public-cible est de plus en plus jeune, comme le démontre les billets désormais All-ages de leurs spectacles. Jack Ü sera sans aucun doute tête d’affiche dans la plupart des festivals d’électro cet été, y compris Île Soniq à Montréal.

Vous avez la possibilité d’écouter sur Beatport.

À écouter : Holla Out (feat. Snails & Taranchyla)

6/10

Par Samuel Lamoureux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s