Histoires sans mots – Hichem Khalfa

Pochette (1)

Sorti le 10 mars 2015

Installé à Montréal depuis 2012, le trompettiste français Hichem Khalfa s’est vite impliqué dans divers projets, lançant son propre «5tet» avec de talentueux musiciens de la scène locale : Jérôme Beaulieu (piano), Al McLean (saxophone), Alex Bellegarde (basse) et Martin Auguste (batterie). Ensemble, ils lancent un premier album sous le nom d’Hichem Khalfa, Histoires sans mots, où se mélangent le jazz traditionnel à d’autres influences plus contemporaines et populaires.

Avec des musiciens comme Beaulieu de Bellegarde au sein de la formation, ce n’est pas surprenant qu’on ait choisi cette voie où on se laisse imprégner par d’autres styles. Le tout, de façon bien dosée et tout en subtilité.

L’album commence avec la pièce Fromage rouge. Dans l’imaginaire du Français, ce fromage lui inspire une belle groove légère, qui rappelle un peu le jazz-pas-tout-à-fait-jazz de Badbadnotgood entre autres, et qui appuie des harmonies de sax et de trompette. Le tout, sans être trop chargé. La belle surprise se retrouve aussi dans les solos, impressionnants sans être lourds.

Plus légère et minimaliste, Trio pour 5 a malgré tout une belle mélodie, bien mise de l’avant, puis on se laisse assez avec Salsa simple, à l’énergie chaleureuse et contagieuse. Malgré le nom, c’est rythmiquement assez impressionnant.

Pour ce qui est de La valse des 2 oiseaux, on a droit à deux énergies très différentes : au début, c’est assez doux, mais rien qui ne sorte de l’ordinaire ou qui n’ait pas déjà été exploité depuis le début de l’opus; c’est à partir du solo de contrebasse que cela commence à vraiment lever, puis la seconde portion de la composition prend vraiment une groove plus affirmée, drôlement efficace. Puis on retombe à la douceur à la fin, qui se prend mieux que la première

Une Interlude de deux minutes coupe l’opus en deux, y allant d’un morceau ambiant  et sombre, joué par le pianiste. Il nous transporte vers certaines des compositions les plus éclatées de l’album : La 1re nuit du voyageur, par exemple, est tellement chargée que c’est presque plus long de parler de tout ce qui s’y retrouve que de tout simplement l’écouter au complet. Disons juste qu’Hichem Khalfa fait une belle démonstration de sa dextérité à la trompette ici et que certaines des parties les plus osées de l’opus se retrouvent sur cette même piste de 7 minutes 43.

Last Minute reprend un peu la formule de deux énergies distinctes, comme sur Valse pour 2 oiseaux. Ici, on joue beaucoup avec les tempos, et on y va rapidement de puissants rythmes latins de la part de la section rythmique, après une intro douce et lente (qui ne pouvait évidemment pas rester, vu le titre). Une des pièces les plus imagées de l’album.

Parmi les pièces vraiment douces (et pleinement assumées dans leur douceur), on retrouve JB (pour Jean-Bernard Beauchamp, un des professeurs du trompettiste), suivie immédiatement après par Trio pour 2, encore dans le registre de la douceur. Après des compositions plus chargées, celles-ci se prennent très bien, mais auraient aussi pu être mieux réparties à travers l’album. Après elles, vient déjà la dernière pièce, Schtroumpf. Une dernière compo qui offrira un sournois build-up, qui nous amène à une fausse fin après les deux tiers de la pièce. Puis une explosion finale pour conclure avec force.

L’album, d’une dizaine de titres, ne contient que des pièces relativement longues, n’allant que deux fois en deçà de 5 minutes 30. Pour les habitués, ce n’est pas un problème; pour ceux qui sont encore néophytes, à la longue cela peut devenir un peu moins agréable. Reste que l’album demeure extrêmement accessible du début à la fin. Un projet prometteur, qui a un beau potentiel devant lui. Souhaitons que le trompettiste poursuive dans la voie du métissage et qu’il continuera d’inclure de plus en plus d’éléments externes au jazz. Peut-être arrivera-t-il à se faire un nom comme son pianiste dans son Jérôme Beaulieu Trio? L’avenir le dira.

À écouter : Last Minute, JB, Trio pour 2

7,9/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s