Si l’aurore – Marie-Pierre Arthur

Si l'auroreSorti le 17 février 2015

Le passage de Marie-Pierre Arthur à l’émission Belle et Bum avait soudainement piqué ma curiosité, moi qui avais apprécié sa version concert de Rien à faire et qui suis loin d’élire en première place ce style musical, de prime abord. Pendant l’émission et sur cette même pièce jouait Klô Pelgag, elle aussi invitée à l’émission de Normand Brathwaite. Moi qui avais sans doute affectionné le côté léger et un peu vaporeux de sa musique facile d’approche, je m’attaque maintenant à l’écoute de ses enregistrements studio.

Un des premiers constats à m’apparaître est le fait que les chansons, sans trop se ressembler, dégagent parfaitement la même atmosphère cohérente pour tout l’album. Un peu comme Dido avec Life for Rent (2003). Sans vraiment qualifier l’album de «monotone», je n’ai pas été placé en situation de réelle appréciation durant l’écoute de cet album. Quelques éléments restent toutefois à saluer, comme la très belle montée de saxophone dans la pièce Comme avant, qui me rappelle à quel point cet instrument peut être vecteur de résonance dans un opus. Le groupe La Chicane l’avait bel et bien démontré dans sa pièce Étoile du Nord, sur l’album Ent’nous autres.

Avec sa voix que j’ai perçue similaire à une certaine dénommée Moffatt, qui joue dans les mêmes cordes [abstrayant la partie folk], on vogue dans le registre calme et parfois mystérieux de Marie-Pierre, surtout pour la pièce Dans ma tête, où l’on observe un ralentissement de tempo très marqué. Une atmosphère qui se colle bien à celle-ci, qui est belle à voir chanter, mais dont l’écoute studio ne me rend pas extatique. Salomé Leclerc, dont la voix un brin raclée dans les aigus me charme plus, est par ailleurs une autre qui adopte ce style musical folk du Québec.

Bien que ce rapprochement musical suivant puisse être difficile à défendre, j’ai trouvé aussi que les tambours militaires et claviers dans Dis-moi nous déviaient dans un parallèle quelque peu similaire au légendaire Welcome to the Machine du floyd rose.

Hormis ces quelques moments d’appréciations çà et là, je dois admettre que j’ai eu à quelques reprises envie d’écouter autre chose.

Chanson à écouter : Rien à faire, Comme avant

6,5/10

Par Mathieu Laferrière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s