Cosmogenesis – Obscura

Obscura CosmogenesisSorti le 17 février 2009

Obscura est un groupe de death metal allemand dont le nom est un hommage à l’album du même nom du groupe québécois Gorguts (groupe qui d’ailleurs jouera également au Heavy Montreal, et la même journée en plus). La notoriété d’Obscura (le groupe) s’est forgée grâce à Cosmogenesis, son second opus, très  acclamé par la critique lors de sa sortie, en 2009.

Aspect assez intéressant : malgré que l’album soit à la base du death metal pas mal technique, il ne s’en limite pas, incorporant des éléments de prog metal et même de métal néoclassique. On en tire ainsi dix chansons complexes sans tomber dans le n’importe quoi, longues mais sans s’éterniser. La qualité d’écriture des morceaux place la barre haut en termes de qualité, le tout étant appuyé par une excellente performance de la part des musiciens. Il faut dire que la formation d’Obscura lors de l’enregistrement de cet opus comportait entre autres Hannes Grossmann à la batterie et le guitariste Christian Muenzner, deux anciens musiciens de Necrophagist, un autre groupe de death allemand très rapide et technique.

Je ne m’attarderai pas trop sur le chant, étant donné que c’est un style de growl assez classique, et que ce type de chant vient rarement me chercher.

The Anticosmic Overload démarre l’album en force : blast beats, puissance rythmique et mélodiques, son seul défaut est d’avoir une construction death metal un peu classique avec des breakdowns assez prévisibles.

Choir of Spirits met de l’avant la basse, qui sert pas mal de point d’ancrage pour une chanson brutale, plus basée sur la rythmique que la précédente chanson.

Universe Momentum est le parfait exemple de l’intégration d’éléments néoclassiques dans Cosmogenesis. L’introduction et la mélodie principale, jouées par une guitare mélodique en pleine forme, sont un pur plaisir auditif. La chanson se permet même un passage acoustique!

Incarnated rappelle beaucoup le death metal old school du début des années 90. Des influences de groupes comme Death ou même Cannibal Corpse sont détectables.

Orbital Elements, totalement instrumentale, commence doucement, avec des acoustiques, une basse calme et une batterie qui joue sur un rythme atypique, puis nous transporte dans un monde à la fois différent et dans la droite lignée du reste de l’album. Comme quoi, pas besoin de chant pour faire une bonne chanson death metal (demandez à Blotted Science).

Desolated Spheres commence, comme son titre l’indique, par nous projeter dans une ambiance spatiale étouffante avant de se lancer dans la chanson la plus brutale et technique de l’album.

Infinite Rotation prend un rythme ternaire plutôt que le classique binaire retrouvable dans la majorité de l’album, donnant un cachet différent à la composition. Le chanteur se permet aussi un effet vocal assez étrange par-dessus des mélodies de guitares de toute beauté.

Noospheres poursuit dans la direction entreprise par Infinite Rotation, avec le même effet étrange à la voix et des riffs presque black metal par moments.

Paradoxalement, la chanson-titre Cosmogenesis est la plus générique, répétitive et inintéressante de tout l’album! C’est probablement la seule chanson que je n’ai pas vraiment appréciée.

Finalement, Centric Flow clôt bien l’album, car elle sert un peu de melting pot de tout ce que l’on a pu retrouver tout au long de cet opus : passages brutaux, passages plus mélodiques, passage acoustique, vitesse, lenteur, il ne manquait que l’effet de voix étrange pour compléter le tout.

Ainsi, je recommande cet album à tout fan de death metal de par le talent et la créativité qui s’y dégage. Pour ma part, j’ai apprécié, mais ce n’est pas mon sous-genre de métal préféré.

À écouter: Universe Momentum, Orbital Elements, Infinite Rotation

8/10

Par Sacha Dürig

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s