Pornograffitti – Extreme

Extreme PornograffittiSorti le 7 août 1990

Extreme pourrait causer le genre de surprise au Heavy 2015 que Twisted Sister avait causé lors de l’édition précédente, c’est-à-dire donner un excellent show alors qu’il est étiqueté comme un vieux groupe has been. Il faut dire que Pornograffitti, son seul album ayant eu un réel succès commercial, est sorti en 1990 et que la présente tournée est basée sur la célébration du 25e anniversaire de l’album.

Et Extreme a raison de le  faire. Non seulement c’est l’album du groupe qui s’est le mieux vendu (il est devenu double platine en octobre 1992), mais il n’a également rien à envier aux meilleurs albums glam des années 80. Sa ballade acoustique More than Words a atteint la première place du Billboard Hot 100 et est, selon moi, l’une des pièces les plus faibles de l’album.

Le côté funk metal de l’album se démarque du reste, avec des pièces comme Li’l Jack Horny et Get the Funk Out, qui font la particularité (et l’excellence) de l’album. L’utilisation de cuivres rajoute une couche agrémentant la chanson sans en prendre le dessus.

Money (In God We Trust) est une excellente satire de l’avidité des gens qui vont jusqu’à déifier l’argent, le rendre plus important que n’importe quoi d’autre. Niveau musique, je n’ai que ceci à dire : I could’ve used a little more cowbell!

Le riff principal de It (‘s a Monster) me rappelle celui de Welcome to the Jungle de Guns N’Roses. Les potentiels succès commerciaux s’enchaînent ainsi avec la chanson-titre ou l’autre gros succès du groupe, Hole Hearted, avec ses accents plus folk.

Pornograffitti est là pour botter des fesses et Extreme a tout avantage à le jouer en spectacle, car il s’agit, comme je l’ai déjà dit, de l’un des meilleurs albums de glam ayant existé. Ce qui l’a probablement empêché d’entrer dans le registre des albums cultes est sûrement sa proximité avec l’émergence du grunge qui a mis le glam à terre, mais a également mis fin pour un temps au succès commercial du métal. À écouter absolument si vous aimez le glam metal.

À écouter: Li’l Jack Horny, Money (In God We Trust), Pornograffitti

8,6/10

Par Sacha Dürig

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s